Jusqu'où ira l'intelligence artificielle ? Nul ne le sait mais, depuis quelques années, des applications concrètes voient le jour. © Carlos castilla, Shutterstock

Tech

Intelligence artificielle : les 7 innovations majeures selon Joël de Rosnay

ActualitéClassé sous :technologie , Joël de Rosnay , intelligence artificielle

Nous avons demandé à Joël de Rosnay, parrain de Futura, docteur ès sciences, grand vulgarisateur et fin observateur de l'évolution des connaissances, quels sont pour lui les exemples les plus frappants de l'intelligence artificielle et des réseaux neuronaux.

L'intelligence artificielle se répand dans à peu près tous les domaines. Joël de Rosnay, observateur des sciences et de la technologie et depuis longtemps parrain de Futura, a repéré pour nous plusieurs applications qui lui semblent exemplaires de cette évolution. Elles couvrent un large spectre, de la musique à la médecine en passant par la zoologie. Nous avons complété chacune avec un lien vers la source de l'information.

Biographie de Joël de Rosnay

  1. Une intelligence artificielle, Magenta, compose de la musique d'assez bonne qualité chez Google.
  2. Grâce à Deep Mind, Google a réduit la consommation électrique de ses centres de données.
  3. Intel lance une intelligence artificielle sur clé USB, Movidius, pour moins de 100 euros.
  4. Parler avec les dauphins, bientôt possible grâce à l'intelligence artificielle ?
  5. Une intelligence artificielle prédit le risque d'autisme chez les enfants de 6 mois.
  6. Une intelligence artificielle auto-apprenante se révèle meilleure que les médecins pour prédire des crises cardiaques.
  7. Évaluer un livre par sa couverture : cela devient possible avec l'intelligence artificielle et les réseaux neuronaux.
À suivre : la page Facebook de Joël de Rosnay. © DR

L'intelligence artificielle apprend et absorbe des milliards de données

Ces applications montrent bien l'expansion tous azimuts de cette évolution technologique. Elle se singularise sur deux points : l'auto-apprentissage et l'exploitation de quantités de données qui peuvent être énormes, hors de portée de méthodes d'analyse classiques. Le premier point est illustré dans l'utilisation de Deep Mind, l'intelligence artificielle de Google, qui s'est montrée capable, pour chacun des centres de données de l'entreprise, d'étudier le bilan énergétique et de trouver le moyen de réduire de 40 % la consommation électrique dédiée au refroidissement des serveurs (le service le plus gourmand).

Le second point est assez bien décrit dans les prédictions d'IBM (voir notre article dans la liste ci-dessous). L'une des pistes présentées est celle de l'utilisation, pour des applications variées, de milliards d'informations venant de capteurs dispersés sur la planète, d'ordinateurs ou d'autres objets connectés. Il faudra un instrument capable en quelque sorte d'avoir une vue large, que le communiqué d'IBM appelle un « macroscope ». Le terme devrait plaire à Joël de Rosnay, lui qui l'a forgé et en a fait le titre d'un livre célèbre présentant la systémique, ce principe qui permet de décrire un système complexe (la vie terrestre, la société humaine...).

L'addition de ces deux capacités peut donner le vertige et a de quoi faire peur. Dans la liste de nos articles, on pourra par exemple découvrir DeepText, l'IA de Facebook qui décrypte le sens de milliers de posts à grande vitesse. Les applications médicales, dans le diagnostic ou le repérage d'une épidémie sont sûrement mieux acceptées.

Des articles pour en savoir plus sur l'IA

Futura suit depuis longtemps le thème de l'intelligence artificielle et nos sélections recoupent les choix de Joël de Rosnay. Retrouvez quelques-uns de nos articles d'actualité sur le sujet, illustrant cette tendance lourde de l'informatique actuelle :