Santé

Des vaccins pour les pays en voie de développement

ActualitéClassé sous :vie , vaccin , pays en voie de développement

Des chercheurs et responsables politiques de renommée mondiale ont invité les autorités sanitaires internationales et les gouvernements nationaux à explorer de nouvelles stratégies permettant d'accélérer l'élaboration et la fourniture de vaccins d'urgence contre les maladies engendrées par la pauvreté dans les pays en développement.

Rotavirus de la diarrhée infantile

Cet appel a été lancé lors d'un séminaire organisé par la Global Alliance for Vaccines and Immunization (GAVI) et le Centre pour la santé internationale de l'Université de Bergen. Au cours de ce séminaire, la GAVI Alliance a présenté deux projets en cours visant à accélérer l'élaboration et l'introduction de deux vaccins prioritaires : un conjugué pneumococcique et un vaccin anti-rotavirus (diarrhées aiguës). L'utilisation régulière de ces vaccins dans les pays en voie de développement pourrait contribuer à atteindre l'objectif ambitieux fixé par les Nations Unies de réduire la mortalité infantile de deux tiers d'ici à 2015. La GAVI Alliance a également félicité les Norvégiens pour leur engagement moral et financier envers l'immunisation de l'enfance. Les vaccins contre la pneumonie, la méningite et la diarrhée à rotavirus sont en tête des priorités.

La Norvège a d'ores et déjà promis une aide à hauteur de 388 millions de dollars, s'étalant jusqu'en 2010. Avec un coût de 28 dollars par enfant, ce montant constitue une ressource suffisante pour vacciner près de 14 millions d'enfants dans les pays cibles. Selon l'Organisation mondiale de la santé (OMS), quelque 30 millions d'enfants nés chaque année dans les pays en voie de développement ne sont pas vaccinés contre les maladies infantiles les plus courantes.