Sciences

Chimie verte : le CO2, une nouvelle matière première ?

VidéoClassé sous :chimie , chimie verte , solvant

Considérations environnementales (et économiques) obligent, l'industrie de la chimie envisage de plus en plus sérieusement de remplacer le pétrole qu'elle emploie en abondance par d'autres matières premières, plus durables. Stéphane Sarrade, directeur de recherche en chimie et génie des procédés, nous explique en vidéo que le CO2 pourrait être de celles-ci.

Le pétrole constitue l'ingrédient de base de la chimie industrielle du 20e siècle. L'une des ambitions de la chimie verte est de trouver une alternative au pétrole, cette matière première devenue indésirable mais aujourd'hui encore incontournable.

La chimie du végétal — notez que, contrairement à ce que l'on pourrait penser de prime abord, le principe de la chimie verte ne se résume pas à cela — cherche à substituer le pétrole par des matières végétales que l'on désigne sous le terme de produits biosourcés. D'ailleurs, certaines matières plastiques sont aujourd'hui déjà fabriquées à partir de déchets végétaux.

Des végétaux au CO2

Le CO2 constitue la forme la plus dégradée de la matière organique. Dans notre société, il fait figure de déchet. Et qui plus est, de déchet néfaste à l'environnement.

Grâce à l'emploi de catalyseurs adaptés, les scientifiques espèrent donc aujourd'hui réussir à fabriquer de petites molécules — et demain, des molécules plus complexes — à partir d'un CO2 qui pourrait alors être propulsé au rang de nouvelle matière première de la chimie verte.

© Futura