La Lune et Vénus, l'étoile du Berger, au crépuscule. © david, Fotolia

Sciences

Étoile du Berger

DéfinitionClassé sous :Vénus , Univers , Espace

L'expression « étoile du Berger » est très ancienne. Autrefois, les gardiens de troupeaux qui vivaient au rythme des jours et des nuits, tout au long de l'année, guettaient l'apparition de la première étoile dans le ciel, le soir, pour rentrer à la bergerie. Et il en était de même le matin : lorsque la dernière étoile brille avant le lever du Soleil (« celle qui annonce le matin »), il est temps de sortir les moutons.

Qu'est-ce que l'étoile du Berger ?

En réalité, celle que l'on désigne « étoile du Berger » n'est pas une étoile mais une planète. Il s'agit de Vénus. Certes, de prime abord, ce point brillant, visible dans le ciel du matin ou du soir, peut se confondre avec une étoile mais Vénus est un point étincelant relativement proche de nous (environ 42 millions de kilomètres au plus près ; le Soleil est à 150 millions de kilomètres de nous).

Il est possible de voir les phases de Vénus dans un instrument (lunette, télescope). © Jerry Lodriguss, Catching the Light

Quand peut-on voir l'étoile du Berger ?

Vénus, associée à la déesse de la Beauté et de l'Amour (pour les Babyloniens, elle était Ishtar), est une planète aussi grande que la Terre et située entre le Soleil et nous. Il s'agit d'une planète dite « intérieure », à l'instar de Mercure, qui, par conséquent, est toujours visible, du point de vue terrestre, non loin de l'astre solaire. C'est pour cela qu'on ne peut l'admirer que dans les lueurs de l'aube ou du crépuscule, et jamais au milieu de la nuit.

Autrefois, les Anciens pensaient qu'il y avait deux étoiles : une étoile du matin (Éosphoros en grec, « le porteur de la lumière de l'aurore », ou Lucifer pour les Romains — lux signifie « lumière ») et une étoile du soir (Hespéros ou Vesper). Mais les Grecs démontrèrent qu'il s'agit du même objet brillant, en l'occurrence un « astre errant » (asteres planetes), une planète plutôt qu'une étoile fixe.

Vénus est visible tantôt le soir, tantôt le matin mais jamais les deux en même temps. Troisième astre le plus brillant après le Soleil et la Lune, elle est donc facile à distinguer dès les premières minutes du crépuscule.

À noter que l'étoile du Berger et l'étoile polaire désignent deux astres différents, à ne pas confondre. L'étoile polaire, beaucoup moins brillante que Vénus, a pour particularité de sembler fixe dans le ciel et d'indiquer le nord. Elle marque le pôle nord céleste.