Sciences

En bref : le beau spectacle de trois croissants de lunes

ActualitéClassé sous :Système solaire , anneau de Saturne , satellites de Saturne

Trois lunes de Saturne en croissant, photographiées ensemble par la sonde spatiale Cassini lorsqu'elle était à 2 millions de kilomètres de Titan, le plus grand des 63 satellites naturels connus de cette planète parfois surnommée le « seigneur des anneaux ». Rappelons que vous pouvez l'observer cet été, entre le Scorpion et la Balance.

Cette scène réunissant trois croissants de lunes a été photographiée dans la banlieue de Saturne par la sonde Cassini. On y reconnaît Titan (la plus grande, au centre), Mimas (en haut, à gauche de Titan) et Rhéa (en dessous de Titan). © Nasa, JPL-Caltech, Space Science Institute

Sur Terre, nous avons l'habitude d'admirer la Lune en croissant, chaque mois. En l'observant avec sa lunette, Galilée découvrit un petit monde en relief, insoupçonné jusque-là... Ce fut un des premiers coups de griffe dans le système aristotélicien. Puis en regardant Jupiter, le savant s'aperçut qu'il possédait des lunes. 45 ans plus tard, Huygens remarqua la présence d'un satellite naturel autour de Saturne, le plus grand de tous (et le deuxième plus grand du Système solaire après Ganymède, autour de Jupiter) : Titan. 16 ans plus tard, Jean-Dominique Cassini en découvrit quatre autres : Japet, Rhéa, Dioné et Téthys. La planète géante célèbre pour ses multiples anneaux — laquelle est par ailleurs observable cet été, au-dessus de l'horizon sud, entre la Balance et les pinces du Scorpion —, compte à présent plus de 60 satellites connus. Grâce à la sonde Cassini, en mission sur place depuis 11 ans déjà, on peut admirer leurs danses orbitales et deviser leurs paysages comme si on y était...

Sur le cliché ci-dessus réalisé le 25 mars 2015, trois d'entre eux sont réunis. Le croissant au centre, n'est autre que Titan (5.150 km de diamètre) que l'on reconnaît à son épais manteau atmosphérique. Les astronomes étudient les lacs de méthane liquide qui s'étalent à sa surface et sondent aussi sa structure interne. À sa gauche sur cette image, on distingue Mimas, petit satellite de 396 km de diamètre découvert par William Herschel en 1789, qui arbore une surface grêlée de cratères, très différente de Titan. Quant au troisième (au centre, en bas), il s'agit de Rhéa (1.527 km de diamètre), un astre qui a des traits communs avec Dioné et Tethys, deux autres compagnons de Saturne. Sa densité suggère qu'il est constitué aux trois quarts de glace d'eau pour un quart de roches.

Une belle carte postale réalisée sans trucages que la sonde nous a transmise lorsqu'elle était à quelque 2 millions de km de Titan et plus de 1,3 milliard de km de la Terre.