Stephen Hawking avec l'appareil lui permettant de communiquer grâce à un ordinateur. © DAMTP, University of Cambridge

Sciences

Stephen Hawking déconseille à nouveau de parler aux extraterrestres

ActualitéClassé sous :recherche de vie extraterrestre , Hawking , seti

Par Laurent Sacco, Futura

-

La découverte de Proxima b, une exoplanète tournant autour de l'étoile Proxima du Centaure, a ravivé les spéculations sur l'existence d'une civilisation extraterrestre proche du Système solaire. Elle relance aussi l'intérêt pour un documentaire dans lequel l'astrophysicien Stephen Hawking exprime à nouveau ses réserves sur le bienfondé d'un message envoyé à ces hypothétiques E. T.

En juillet 2015, Stephen Hawking faisait partie des scientifiques regroupés autour du milliardaire Yuri Milner (cofondateur et actuel président du fonds d'investissement russe Digital Sky Technologies, DST, spécialisé dans l'Internet) à l'occasion de l'annonce du lancement du projet Breakthrough Initiative. Milner se proposait de financer les recherches du programme Seti sur 10 ans à hauteur de 100 millions de dollars (environ 92 millions d'euros),

Le projet se décline en deux parties. La première, et la plus importante, le Breakthrough Listen, consistera à tenter de détecter des émissions de civilisations E. T. dans le domaine radio mais aussi sous forme d'impulsions laser. La seconde, le Breakthrough Message, est une compétition dotée d'un prix d'un million de dollars. Elle consiste à proposer un message à destination d'une des éventuelles civilisations E. T. que le projet pourrait révéler.

Le site CuriosityStream propose des documentaires scientifiques réalisés en compagnie de célèbres chercheurs. Celui auquel a participé Stephen Hawking nous fait visiter les lieux de prédilection de l'astrophysicien, le Big Bang, les trous noirs, Saturne et ses lunes et, enfin, Santa Barbara où il séjourne parfois. © CuriosityStream, YouTube

Un scénario à la Independence Day ?

Bien que membre du projet Breakthrough Initiative, Hawking ne cache pas depuis des années qu'il désapprouve l'idée d'entrer en communication avec une civilisation E. T. avancée, craignant que le scénario d'Independence Day devienne réalité, ou plus exactement que le débarquement d'extraterrestres ait le même effet sur l'humanité que l'arrivée des Européens sur les Indiens d'Amérique. Il vient de réitérer cette mise en garde dans le nouveau documentaire qui passe actuellement sur CuriosityStream, un site de VoD. Intitulé Stephen Hawking's Favorite Places, ce documentaire met en scène, en images de synthèse, les tribulations du chercheur britannique dans le cosmos.

Les craintes de Stephen Hawking semblent bien peu fondées et n'ont certainement pour but que d'alimenter un buzz médiatique, comme il sait le faire depuis des années. Si nous décidions de répondre à un message d'E. T. avec des ondes radio, il faudrait des décennies, voire des centaines d'années et peut-être plus, pour que notre message les atteigne. Or, une civilisation E. T. très avancée à seulement quelques dizaines ou quelques centaines d'années-lumière de la Terre nous a certainement déjà détectés depuis bien longtemps. Surtout, une civilisation capable de maîtriser le voyage interstellaire est probablement constituée de « super IA » qui ne verraient aucun intérêt à discuter avec nous ni à nous coloniser, ayant d'autres interlocuteurs à qui s'adresser et n'ayant nullement besoin des pauvres ressources d'une planète comme la nôtre alors que les étoiles et les astéroïdes peuvent lui fournir tous les minerais et toute l'énergie dont elle aurait l'usage.

Interview : les exoplanètes sont-elles habitées ?  Il pourrait y avoir au moins 100 milliards de planètes simplement dans notre galaxie. Difficile d’imaginer qu’aucune ne puisse abriter la vie. Le Cnes a interviewé Michel Viso, responsable des programmes d’exobiologie, afin qu’il nous parle des conditions d'apparition de la vie dans l'univers.