Sciences

Les dispositifs d'invisibilité pour véhicules seront-ils bientôt une réalité ?

ActualitéClassé sous :physique , invisibilité , métamatériaux

"Bouclier occulteur engagé !" Cette phrase que l'on peut entendre dans Star Trek devrait bientôt devenir une réalité d'après un groupe de mathématiciens français des universités de Liverpool et de Marseille. En employant de savants calculs dans un modèle informatique sur ordinateur, ils ont montré qu'il serait possible d'utiliser des métamatériaux pour rendre complètement invisibles des avions et des sous-marins.

Le capitaine Kirk cherchant un vaisseau Klingon sous bouclier occulteur (Crédit : Paramount).

La concrétisation des rêves d'invisibilité de la science-fiction semble de plus en plus à portée de la main. Depuis quelque temps déjà, les annonces sur les dispositifs expérimentaux et théoriques, exploitant l'optique des métamatériaux pour produire des écrans d'invisibilité, se multiplient. Initialement limités aux micro-ondes, et donc incapables de cacher un objet du regard, les dispositifs d'invisibilité commencent tout juste à le faire dans la bande de longueurs d'ondes correspondant à la couleur rouge. Cependant, rien n'empêcherait d'atteindre une invisibilité complète dans la bande visible, des théorèmes mathématiques le prouvent.

Récemment, les mathématiciens Sébastien Guenneau de l'Université de Liverpool, Frédéric Zolla et  André Nicolet de celle de Marseille, ont fait des calculs spécifiques pour des formes d'avions ou de submersibles avec John Pendry. Ce sont des cas idéaux car la structure y est fixe contrairement  à celle d'un costume destiné à rendre invisible un corps humain. Dans ce dernier cas, le mouvement rend beaucoup plus difficile à réaliser une invisibilité à courte distance. En fait, suite à un mouvement brusque, l'invisibilité totale serait détruite.

D'après les chercheurs, des applications militaires devraient être assez rapidement développées mais il reste tout de même bien des problèmes technologique à résoudre. Si bien que le « assez rapidement » est relatif, ils parlent d'au moins 10 ans !