Cette illustration suggère l’environnement humide de Mars voici 4 milliards d’années. La toute jeune planète devait renfermer suffisamment d’eau liquide pour que l’intégralité de sa surface en soit couverte, sur une hauteur d’environ 140 m. Il semble plus probable toutefois que l’eau liquide se soit constituée en un océan occupant près de la moitié de l’hémisphère nord de la planète. En certaines régions, sa profondeur pouvait dépasser 1,6 km. © ESO, M. Kornmesser

Sciences

Mars : la Nasa propose de la rendre habitable en recréant son champ magnétique

ActualitéClassé sous :habitabilité , Nasa , bouclier magnétique

Lors d'un récent colloque de la Nasa, des chercheurs ont proposé une idée ingénieuse pour terraformer Mars : créer un bouclier magnétique artificiel pour supprimer l'érosion de son atmosphère.

Bien que située dans la zone d'habitabilité du Soleil, Mars est différente de la Terre. La pression de son atmosphère est en effet très faible (elle représente 1/160e de celle de la Terre) et elle contient 95,32 % de CO2, seulement 2,7 % d'azote et 0,13 % d'oxygène. La température moyenne à sa surface est basse elle aussi : - 53 °C. L'eau ne semble exister sur le sol que sous forme de glace. Toutefois, tout indique que dans un passé lointain, il y a environ quatre milliards d'années, la planète était bien plus accueillante, avec des océans, une atmosphère plus dense et plus chaude grâce à un effet de serre.

C'est en perdant son champ magnétique que Mars aurait dilapidé son atmosphère (et une grande partie de son eau). La cause ? L'érosion provoquée par les vents solaires, si l'on en croit les données fournies par la sonde Maven de la Nasa. Ces deux conditions, absence de champ magnétique entretenue par une dynamo interne qui ne fonctionne plus depuis longtemps et l'absence d'une atmosphère épaisse, ont fait de notre voisine un monde froid et aride dont la surface est soumise au bombardement délétère des rayons cosmiques. Cela n'a pas pour autant découragé l'humanité qui espère bien coloniser un jour la Planète rouge. Certains espèrent même la terrarformer en faisant fondre les masses de glace sèche et d'eau qui recouvrent ses pôles.

Une illustration du concept de la création d’une magnétosphère artificielle pour Mars. © Nasa, J.Green

Un bouclier magnétique au point de Lagrange L1 de Mars

Mais cette seconde Terre ne saurait durer. En effet, la faible gravité de Mars et, toujours, l'érosion de son atmosphère la rendraient de nouveau inhospitalière en quelques milliers d'années seulement. Cela serait même définitif car elle aurait perdu ses dernières réserves en eau et en gaz carbonique.

Toutefois, un groupe de chercheurs vient de proposer une solution révolutionnaire à ce problème lors du colloque de la Nasa Planetary Science Vision 2050 qui s'est déroulé à Washington. Le concept semble tout droit sorti de la science-fiction, ou pour le moins, s'il n'est pas aussi fou que celui de la sphère de Dyson ou de l'Étoile de la Mort de Star Wars, il est du calibre des stations spatiales de Gerard O'Neill. Il ne s'agirait pas moins que de placer au point de Lagrange L1 du système Mars-Soleil un objet qui se comporterait comme un dipôle magnétique, ou en terme moins technique, un aimant. Simulations numériques à l'appui, ils auraient montré qu'une magnétosphère artificielle pourrait ainsi être déployée et serait capable de protéger de l'érosion du vent solaire ce qui reste de l'atmosphère de Mars. Cela pourrait prendre la forme d'une sorte de ballon gonflable en mesure de générer des champs magnétiques dont l'intensité serait de 1 à 2 teslas.

Reste que l'on ne dispose pas d'une évaluation précise du dispositif qui serait capable de générer un tel champ et on peut sans doute imaginer qu'il nécessiterait une source d'énergie importante. D'où viendrait-elle ? Du rayonnement solaire avec des cellules photovoltaïques ? On ne sait pas non plus comment il est envisagé de la construire ni quel serait le coût d'une telle entreprise. Cela reste en tout cas un bel exercice intellectuel à poursuivre et, qui sait où l'humanité en sera d'ici un siècle avec la technologie de la fusion contrôlée et l'exploitation robotique des astéroïdes ?

Interview : la terraformation de Mars est-elle envisageable ?  La terraformation planétaire est un classique de la science-fiction. Mais rendre Mars habitable en transformant son atmosphère est-il réellement crédible ? Futura-Sciences a interviewé Charles Frankel, planétologue, afin qu’il nous donne son avis sur la question.