Sciences

En image : une aurore boréale vue de l'espace et de la Terre

ActualitéClassé sous :Astronomie , aurore boréale , Suomi NPP

-

Le 8 octobre dernier, notre planète a vu arriver un flot de particules éjectées du Soleil trois jours plus tôt. Les aurores boréales qui y sont associées ont été photographiées en même temps par le satellite Suomi-NPP et par des photographes situés à de hautes latitudes.

Même au sol le spectacle des aurores boréales reste fascinant, comme le prouve cette image réalisée depuis l'Alberta au Canada. © Beth Allan

Une nouvelle fois le Soleil s'est mis en colère : le 5 octobre, une forte éruption solaire s'est soldée par une éjection de masse coronale (ou CME, en anglais Coronal Mass Ejection), annonciatrice d'aurores polaires sur Terre 3 jours plus tard, le temps pour les particules énergétiques de parcourir les 150 millions de km qui nous séparent de notre étoile et de venir ioniser l'oxygène et l'azote présents dans la haute atmosphère.

Le satellite météorologique américain Suomi NPP a immortalisé l'aurore boréale du 8 octobre 2012, que l'on peut voir en filet blanc en haut de l'image. L'altitude du satellite est de 824 km environ, l'aurore se déroule entre 100 et 400 km d'altitude. La longueur du filet représente plusieurs centaines de kilomètres. © Nasa, Noaa, GSFC, Suomi NPP, Earth Observatory

Le 8 octobre, le satellite météorologique Suomi NPP saisissait les draperies aurorales qui se déployaient au-dessus de l'Amérique du Nord. Suomi NPP (National Polar-orbiting Operational Environmental Satellite), qui doit son nom à Verner Suomi, le père de la météorologie par satellite, est en orbite à 824 km d'altitude depuis la fin du mois d'octobre 2011. On lui doit quelques images emblématiques, comme celle de Blue Marble, la Terre version XXL.

Sur l'image du continent nord-américain réalisée le 8 octobre par Suomi NPP, des guirlandes lumineuses sont suspendues au-dessus du Canada, alors qu'en dessous les grandes villes américaines illuminent la nuit de leurs puissants éclairages. On peut reconnaître en particulier la marque lumineuse de NewYork sur la côte est (à gauche de l'image), et celle de Chicago (au centre de l'image) sur la rive sud-ouest du lac Michigan, lequel prend la forme d'une longue poche noire verticale.

L'aurore boréale du 8 octobre 2012 vue d'avion depuis le ciel canadien. © Matt Melnyck

L'aurore boréale vue de dessous

Suomi NPP a une vision inédite des aurores boréales en circulant plusieurs centaines de kilomètres au-dessus du phénomène (lequel se déroule dans la haute atmosphère à plus de 100 km d'altitude). Un point de vue sur les aurores que seuls quelques astronautes privilégiés ont eu à bord de la navette ou de la Station spatiale internationale. Mais sur Terre le spectacle est aussi au rendez-vous, surtout à l'automne où les nuits nordiques s'allongent considérablement. Quelques courageux photographes ont bravé le froid pour immortaliser ces draperies lumineuses visibles plusieurs nuits consécutives.

Un superbe spectacle céleste pour tester un nouvel appareil photo ! © Hugo Lohre

Beth Allan l'a fait depuis les environs d'Edmonton, la capitale de la province d'Alberta, dans l'ouest du Canada. Ce photographe raconte que l'aurore était tellement lumineuse qu'elle lui a permis de se déplacer facilement dans les champs tout en admirant des draperies très nettes en mouvement rapide. De son côté le Norvégien Hugo Lohre était de sortie pour tester un nouvel appareil photo le 10 octobre. On imagine sans peine que ses premières images consacrées à cette aurore ont dû le combler d'aise !

Quant au pilote Matt Melnyk, installé bien au chaud dans le cockpit d'un avion qui survolait le Canada à 7.000 m d'altitude, il a réalisé une image de l'aurore boréale en train de se déployer à côté de la Lune.