Le fort viking de Trelleborg. © Antony McAulay, fotolia

Sciences

Une impressionnante forteresse Viking découverte au Danemark

ActualitéClassé sous :archéologie , les Vikings , invasion viking

Une forteresse circulaire vient d'être découverte au sud de Copenhague, au Danemark. Construite par les Vikings, il y a un peu plus de 1.000 ans, elle impressionne par sa réalisation complexe. Pour les archéologues, il est temps de revoir notre vision de ce peuple du nord.

  • Cette exceptionnelle forteresse viking, de construction complexe, aurait accueilli quelques familles durant plusieurs générations.
  • Sa fin fut brutale, comme en témoignent deux de ses quatre portes carbonisées.

Une nouvelle forteresse circulaire viking vient d'être découverte au Danemark, sur île de Seeland — la plus grande du pays après celle du Groenland —, au sud de la capitale Copenhague. C'est la première grande découverte de ce genre depuis plus de 60 ans. Quatre autres structures du même type avaient été mises au jour depuis les années 1930, invitant les archéologues à changer leur perception de ce peuple, que l'on dépeint volontiers comme une bande de pillards sans merci. Comme en témoigne cette construction nommée Borgring, les Vikings étaient capables de réalisations complexes, technologiquement avancées.

Intrigué par la distribution des autres forteresses annulaires au Danemark, Søren Michael Sindbæk, archéologue à l'université d'Aarhus (Danemark) qui a cosigné l'étude publiée dans la revue Antiquity s'est mis en chasse de ces constructions dans des espaces où l'implantation lui semblait logique d'un point de vue stratégique et d'accessibilité.

Avec ses collègues, il a passé au peigne fin des relevés aériens avec télédétection par laser (Lidar) en haute résolution et finalement repéré cette grande structure circulaire dont seules certaines parties dépassaient du sol — cultivé, labouré et aplani depuis des siècles —, de moins de 50 cm. Certes, sur place, il n'est pas évident de se représenter une fortification viking mais les relevés Lidar furent suffisamment convaincants pour que des fouilles soient entreprises. Et ce qu'ils ont trouvé les ont beaucoup surpris.

Vue aérienne au Lidar de ce qui reste de la forteresse viking découverte dans un champ cultivé depuis des siècles. © Goodchild et al. 2017

Une forteresse fondée par le roi Harald Bluetooth

Borgring mesure 144 mètres de diamètre. Construite en terre et en bois, elle possédait quatre portes. À l'intérieur, deux routes pavées de bois s'entrecroisaient pour y mener. La datation des cernes de bois indique que la forteresse aurait été érigée entre 970 et 980, soit à la même période que pour les autres qui ont été retrouvées. Il est vraisemblable que ce fut sous l'égide Harald "Bluetooth" Gormsson, qui régnait alors.

Mais pourquoi de telles constructions annulaires ? interroge la revue Science qui s'est entretenue avec l'archéologue. « L'anneau est la forme parfaite pour une forteresse. C'est la forme qui englobe la plus grande zone située dans la plus petite circonférence, répond Søren Michael Sindbæk. Mais il n'est pas nécessaire de faire un cercle parfait », et ce qui en fait une construction remarquable. Le chercheur précise aussi que ce type de construction a probablement été inspirée de celles des Anglais, édifiées une centaine d'années plus tôt, et contre lesquelles les conquérants vikings se sont heurtés.

Søren Michael Sindbæk et Nanna Holm, deux des trois auteurs qui ont enquêté sur la forteresse Borgring. Ils posent ici devant des restes de bois brûlés retrouvés à l’intérieur de la fortification. © Musée du sud-est du Danemark

Les chercheurs ont retrouvé plusieurs bijoux et une boîte de charpentier assez bien conservée avec plusieurs de ses outils. Deux des quatre portes ont été brûlées, ce qui suggère une fin brutale pour ce site et ses habitants. Qui étaient-ils ? « Pas seulement des soldats ». Sans doute des hommes du roi et leurs familles. Pour les archéologues d'ailleurs, les premiers résultats des recherches montrent qu'à la différence des autres forteresses qui étaient occupées durant une vingtaine d'années, celle-ci l'a vraisemblablement été par plusieurs générations.

Enfin, quant à savoir qui aurait attaqué Borgring, les auteurs reconnaissent qu'ils ne savent pas encore. Toutefois, ils verraient bien les Vikings suédois, de par leurs proximités (Borgring est face à la côte suédoise) et aussi au su de la bataille majeure qui allait les confronter à Harald Bluetooth, quelque temps plus tard.