Le scandale de l'hormone de croissance

DossierClassé sous :médecine , Hromone de croissance , contamination

Claire Peltier, Futura

-

L'hormone de croissance contaminée par des prions infectieux a causé le décès de plus d'une centaine d'enfants en France. Comment un tel désastre a pu arriver et comment éviter que cela ne se reproduise ? Telles sont les questions abordées dans ce dossier.

  
DossiersLe scandale de l'hormone de croissance
 

L'horreur de l'affaire de l'hormone de croissance glace le sang. Comment cela a-t-il pu arriver et pourrait-elle se reproduire aujourd'hui ? Ce dossier apporte des réponses à toutes vos questions.

L'hormone de croissance. © Kjpargeter, Shutterstock

Le procès de l'hormone de croissance se déroule actuellement et doit déterminer les responsables de la contamination de plus d'une centaine d'enfants. Ces enfants, dont la croissance était retardée, ont subi des injections d'hormone de croissance contaminée par des prions infectieux et ont développé la maladie de Creutzfeldt-Jakob, maladie neurodégénérative toujours incurable aujourd'hui.

Les familles des victimes demandent que justice soit faite. Il est donc nécessaire de comprendre s'il était possible, selon les connaissances de l'époque, d'éviter une telle catastrophe. Et aujourd'hui, un nouveau désastre pourrait-il se reproduire ?

Le prion, une protéine infectieuse, est responsable de la maladie de Creutzfeldt-Jakob. © Cornu, cc by-sa 2.0

Ce dossier offre un tour d'horizon des connaissances nécessaires à la compréhension de l'affaire. Nous nous intéresserons à l'hormone de croissance et aux raisons qui ont nécessité l'injection de l'hormone chez certains enfants. Comment l'hormone a-t-elle pu être contaminée par des prions infectieux et quelles sont les caractéristiques de la maladie de Creutzfeldt-Jakob ? Après avoir abordé cette maladie sous tous les angles, nous vous proposerons une interview exclusive de Jean-Philippe Brandel, neurologue spécialiste des maladies à prions.

  Les commentaires ne sont pas disponibles pour le moment.