Santé

Cellule de Schwann

DéfinitionClassé sous :biologie , myéline , gaine de myéline
 
Schéma d’un neurone. On distingue la dendrite (1), l’axone (2), le nœud de Ranvier (3), l’extrémité de l’axone (4), la myéline (5), le corps cellulaire (6) et le noyau (7). La myéline protège le neurone et améliore la vitesse de progression de l’influx nerveux dans l’axone. Dans le système nerveux périphérique, elle est fabriquée par les cellules de Schwann. © NickGorton, Wikimedia Commons, cc by sa 3.0

Découverte par le physiologiste allemand Theodor Schwann qui leur donna son nom, les cellules de Schwann, ou neurolemmocytes, sont des cellules gliales périphériques. Avec les oligodendrocytes, elles fabriquent des gaines de myéline autour des axones des neurones, ce qui protège ces derniers et augmente la vitesse de l'influx nerveux.

Un rôle clé dans la myélinisation des axones

Contrairement aux oligodendrocytes qui sont situées uniquement dans le système nerveux central, les cellules de Schwann n'existent qu'au niveau du système nerveux périphérique. D'autre part, elles forment la gaine de myéline autour d'un seul axone, alors que les oligodendrocytes peuvent en myéliniser plusieurs.

Les cellules de Schwann sont impliquées dans diverses pathologies du système nerveux périphérique, comme la maladie de Charcot-Marie-Tooth. Chez les personnes touchées, la myélinisation est limitée, ce qui diminue la vitesse de conduction de l'influx nerveux le long des nerfs périphériques.