Santé

Insolite : un homme témoin de l’agressivité des rayons du soleil

ActualitéClassé sous :médecine , soleil , rayon du soleil

Un chauffeur de camion défraie la chronique : son profil gauche paraît de 20 ans plus âgé que son profil droit. Une telle différence s'explique par l'action des UVA du soleil qui passent à travers les vitres des véhicules et accélèrent le vieillissement de la peau. Un cas rare et exceptionnel !

William McElligot souffre très précisément de dermatohéliose, une maladie qui se caractérise par un vieillissement prématuré de la peau à cause des rayons du soleil. © Gordon et Brieva, New England Journal of Medicine

L'image est parlante. William McElligot, 69 ans, pourrait se faire surnommer « double face », à l'instar de l'ennemi de Batman. Cet ancien chauffeur de camion souffre d'une dissymétrie impressionnante au niveau de la peau du visage, uniquement due à la différence d'exposition au soleil entre son profil gauche et son profil droit.

Pendant 28 ans, l'homme livrait le lait aux habitants de Chicago, depuis les aurores jusqu'à 15 h. Il passait le plus clair de son temps sur les routes, la moitié gauche de son corps davantage soumise aux rayons du soleil que sa moitié droite. Il n'y a pas prêté attention durant des années mais est allé consulter un dermatologue quand son petit-fils lui a demandé pourquoi il avait tant de rides d'un côté de son visage.

Les UVA causent de sérieux dégâts à la peau

La photo vient de paraître dans le New England Journal of Medicine. La peau de son profil gauche semble de 20 ans plus âgée que celle de son profil droit. Les dermatologues de la Nortwhestern University de Chicago qui l'ont ausculté ne voient qu'un seul coupable : les UVA.

Le soleil émet des rayonnements très variés. Une partie d'entre eux est arrêtée par l'atmosphère, mais les UVA sont capables de traverser les vitres des véhicules. © Wikimédia Commons, DP

Ces rayonnements provenant du soleil traversent les vitres des véhicules, à la différence des UVB. Ils pénètrent également plus profondément dans le derme et ne causent pas de brûlures, si bien qu'on ne se rend pas compte de leur impact. Cependant, ils accélèrent le vieillissement de la peau et peuvent entraîner un cancer de la peau.

William McElligot, la pub idéale contre le cancer de la peau

De mémoire de dermatologues, ce cas est rare. Pourquoi lui alors ? La question reste en suspens. Une dissymétrie d'une telle nature se produit un peu plus fréquemment au niveau des bras.

Certains spécialistes appellent à la vigilance de nombreux corps de métiers, comme les chauffeurs de taxi ou les commerciaux, qui ignorent bien souvent les ravages causés par le soleil, même à l'abri d'un véhicule. En Australie, cette image a poussé le Cancer Council de l'État de Nouvelle-Galles du Sud à s'interroger sur l'utilité d'équiper les véhicules des chauffeurs de vitres teintées.

Les associations de lutte contre le cancer de la peau se réjouissent d'une telle photo. Pour elles, il est préférable d'insister sur les effets vieillissants des rayons du soleil pour sensibiliser un maximum de personnes aux dangers auxquels elles s'exposent lorsqu'elles bronzent, car brandir la menace d'un cancer n'effraie pas suffisamment. Choquer pour mieux prévenir...