Les virus HSV1 et HSV2 sont tous deux des virus de la famille des herpèsvirus. © Kateryna_Kon, Fotolia

Santé

Herpès génital : comment le virus a infecté les humains

ActualitéClassé sous :médecine , herpès , virus

Le virus de l'herpès génital était présent chez les ancêtres des chimpanzés avant d'arriver dans la lignée humaine. Des chercheurs britanniques affirment qu'il a franchi la barrière d'espèces en passant par un hominidé appelé Paranthropus boisei.

Le virus de l'herpès génital HSV2 (herpes simplex 2) est aujourd'hui présent dans le monde entier. Il est responsable de lésions génitales et de rares cas d'encéphalite. HSV2 peut être transmis de la mère au bébé ou lors d'un rapport sexuel. Après l'infection, le virus entre dans un cycle de latence, ponctué par des périodes de réplication au cours desquelles un nouvel hôte peut être infecté par contact génital.

Les chimpanzés anciens ont transmis l'herpès buccal aux humains primitifs il y a des millions d'années, quand nos lignées se sont séparées. Mais il n'en est pas de même pour le virus HSV2. Génétiquement, HSV2 est plus proche du virus HSV1 du chimpanzé que du HSV1 humain : les virus HSV1 du chimpanzé et HSV2 auraient divergé il y a 1,4 à 3 millions d'années.

Mais comment HSV2 a-t-il sauté la barrière des espèces ? D'après une recherche parue dans la revue Virus Evolution, un hominidé a joué un rôle clé : Paranthropus boisei. Haut de 1,2 m environ, Paranthropus boisei avait un petit cerveau et des mâchoires massives. À cause de son alimentation supposée et de ses dents puissantes, il a été surnommé Nutcracker man, ou Casse-noisettes.

Pour trouver la voie la plus probable de transmission d'HSV2 des ancêtres des chimpanzés aux ancêtres de l'Homme moderne, des chercheurs britanniques ont utilisé une modélisation de réseau bayésien : il s'agit d'un modèle graphique utilisant des probabilités. Charlotte Houldcroft, auteur de cette étude, a précisé à CNN les avantages de cette méthode : « Nous pouvons utiliser les données des maladies pour reconstituer des évènements complètement invisibles aux archives archéologiques et fossiles ».

Une reconstitution du visage de Paranthropus boisei (Smithsonian Museum of Natural History, Washington, D.C.). © Tim Evanson, Flickr, CC by-sa 2.0

HSV2 aurait infecté Paranthropus boisei

Les chercheurs ont combiné des données sur la répartition de la forêt tropicale humide africaine et la localisation des fossiles. Les anciens chimpanzés, Paranthropus boisei et Homo erectus vivaient tous en Afrique entre 1,4 et 3 millions d'années, dans la région où sont nés les Hommes modernes.

Le modèle a identifié que Paranthropus boisei était l'hôte intermédiaire le plus probable. La transmission du virus HSV2 des anciens chimpanzés à P. boisei aurait pu se produire directement (par des blessures de chasse ou par de la viande de chimpanzé) ou par l'intermédiaire d'un autre hominidé : Homo habilis. Cependant, d'après cette analyse, H. habilis ne peut pas avoir transmis directement HSV2 à H. erectus. La transmission du virus entre les ancêtres de l'Homme moderne a pu se faire par voie sexuelle, mais pas seulement : H. erectus aurait pu consommer de la viande de P. boisei...

Nous pouvons reprocher à nos ancêtres d’avoir mangé d'autres homininés ou des grands singes.

En effet, comme l'explique Charlotte Houldcroft : « Nous pouvons reprocher à nos ancêtres d'avoir mangé d'autres homininés ou grands singes ». La consommation de viandes de primates favorise la transmission de virus aux Hommes, ce qui a pu également être le cas avec le VIH« Manger d'autres espèces étroitement liées à soi présente des risques, car les agents pathogènes adaptés à des espèces génétiquement similaires à nous trouveront plus facilement comment sauter la barrière des espèces ».

Quoi qu'il en soit, lorsque les Hommes modernes sont partis d'Afrique, il y a environ 100.000 ans, ils ont probablement emmené avec eux les virus HSV2.

  • Les virus de l'herpès génital (HSV2) et de l'herpès labial (HSV1) sont proches mais n'ont pas la même histoire.
  • HSV1 était présent très tôt dans la lignée humaine.
  • HSV2 infectait les ancêtres des chimpanzés qui l'ont transmis aux ancêtres de l'Homme moderne en passant par Paranthropus boisei.
Cela vous intéressera aussi

Interview 5/5 : par où l'Homo sapiens est-il arrivé en Europe ?  La période où est apparu l’Homo sapiens en Europe reste encore aujourd'hui une question non résolue. Certains experts avancent l’hypothèse qu’il serait arrivé par l’est, d’autres le voient passer par le détroit de Gibraltar. Silvana Condemi, paléoanthropologue, nous explique dans cette interview les enjeux de la colonisation du continent européen par l’Homo sapiens.