Toutes les formes de grippe sont dues à un virus comme celui-ci, vu en microscopie électronique à balayage. Certains sont plutôt bénins, mais celui à l'origine de la grippe aviaire est l'un des plus mortels. Heureusement qu'il n'y a pour l'heure aucun cas avéré de transmission d'Homme à Homme... © Patricia Goldsmith, CDC, DP

Santé

Grippe aviaire : quatre nouvelles victimes au Cambodge

ActualitéClassé sous :médecine , grippe aviaire , grippe H5N1

Destination Santé

La grippe aviaire H5N1 circule peu mais continue son œuvre meurtrière. Elle vient de faire quatre nouvelles victimes au Cambodge sur cinq personnes contaminées, amenant à 23 le nombre de morts de la maladie dans ce pays asiatique.

L'Organisation mondiale de la santé (OMS) signale cinq nouveaux cas humains de grippe aviaire (H5N1), survenus ces dernières semaines au Cambodge. Quatre des patients sont morts. « Les données préliminaires n'étayent pas une transmission interhumaine », rassure l'OMS dans un communiqué. Point de situation.

Les cinq cas ont concerné un garçon de 8 mois à Phnom Penh, une jeune femme de 17 ans de la province de Takeo, un homme de 35 ans et une fillette de 17 mois du district de Kong Pisey (province de Kampong Speu) et une jeune fille de 9 ans de la province de Kampot.

Comme son nom l'indique, la grippe aviaire est véhiculée par les oiseaux, qu'ils soient sauvages ou domestiques. Le plus souvent, le virus passe à l'Homme lorsque la personne est en contact rapproché avec un animal contaminé. Le plus souvent, ce sont des oiseaux de ferme. © Anna Strumillo, Fotopédia, cc by nc nd 3.0

Quatre morts, un seul survivant

Tous ont présenté un syndrome grippal, caractérisé notamment par la présence de fièvre et d'une toux. Seul le garçon de 8 mois a survécu. Les premiers résultats des enquêtes en cours font état de « contacts rapprochés avec des volailles malades ou mortes » dans au moins quatre cas.

Ces décès portent à 23 le nombre de morts dus au virusH5N1 au Cambodge, depuis 2003. Il s'agit d'ailleurs du cinquième pays le plus touché après l'Indonésie (192 cas, 160 morts), le Vietnam (123 cas, 61 morts), l'Égypte (169 cas, 60 morts) et la Chine (43 cas, 28 morts). À l'échelle mondiale depuis 2003, l'OMS a donc signalé 615 cas humains de grippe H5N1. Avec 364 cas mortels, le taux de létalité s'élève à 59 %.

  Les commentaires ne sont pas disponibles pour le moment.