Santé

La douleur et la dépression traitées par la même molécule !

ActualitéClassé sous :médecine , Institut Pasteur , CNRS

D'après l'Institut Pasteur et le CNRS, une seule et même molécule, naturelle, serait efficace en tant qu'antidouleur et antidépresseur.

L'opiomorphine aurait un double rôle d'antidouleur et d'antidépresseur, mais sans les effets secondaires. © Yuri Arcurs / Fotolia

« Une molécule aussi puissante que la morphine, avec également un effet antidépresseur... » et le tout, sans les effets secondaires de l'un ou l'autre de ces produits ! Une équipe pluridisciplinaire de l'Institut Pasteur et du CNRS vient de mettre en lumière le double effet — à la fois analgésique et antidépresseur — de l'opiorphine.

Il ne s'agit pas d'un nouveau produit, mais d'un « messager hormonal naturellement sécrété chez l'Homme » soulignent les deux instituts de recherche.

Pas d’effets secondaires

Aussi efficace que la morphine donc, cette molécule aurait également la même efficacité que l'imipramine, un antidépresseur déjà présent sur le marché. Une efficacité identique mais... sans ses effets secondaires.

Elle ne provoquerait en outre pas d'hyperexcitation et n'affecterait pas la mémoire à long terme. Grâce à cette découverte, les scientifiques espèrent « pouvoir élaborer sur la base de cette molécule un médicament qui traiterait à la fois les douleurs physiques et la dépression ».