Santé

Bronchite du nourrisson : des médicaments interdits ou contre-indiqués

ActualitéClassé sous :médecine , Bronchite du nourrisson , médicament

Bronchite du nourrisson : des médicaments interdits ou contre-indiqués
Trois médicaments retirés du marché et 27 contre-indiqués chez les enfants de moins de deux ans : c'est une sanction rare pour une série de produits destinés à empêcher les bébés de tousser. Problème : chez le nourrisson, ils risquent d'aggraver le mal.

Quand bébé tousse, ouvrez les fenêtres... © Vadim Ponomarenko / Fotolia

L'Agence française de Sécurité sanitaire des Produits de Santé (Afssaps) vient de faire retirer du marché trois médicaments, l'Exomuc nourrisson 100 mg, le Fluimicil nourisson 100 mg et le Mucomyst nourrissons 100 mg/5ml. Ces trois spécialités sont couramment prescrites contre la bronchite du nourrisson. Vingt-sept autres médicaments mucolytiques et mucofluidifiants (ainsi que l'Hélicidine, un antitussif) sont quant à eux « contre-indiqués chez l'enfant de moins de deux ans ».

L'Afssaps publie sur son site Web la liste complète des spécialités concernées (à laquelle appartient notamment le Rhinathiol). « Ces médicaments, qui ont pour objectif de fluidifier les sécrétions bronchiques, peuvent aggraver dans certains cas un surencombrement des bronches, en raison de la faible capacité des nourrissons à tousser pour éliminer les sécrétions produites, explique l'Afssaps. A la date du 29 avril 2010, ils ne seront donc plus délivrés en pharmacie pour les enfants de moins de deux ans. » En revanche, ils demeurent indiqués au-delà de cet âge.

Contre une petite toux, commencer par des mesures simples

Dans le cadre d'une enquête de pharmacovigilance, l'Agence a examiné les effets indésirables de ces médicaments chez les moins de deux ans. « Parmi les 70 cas rapportés de complications respiratoires liées à l'aggravation de l'encombrement bronchique, plus de la moitié sont survenus chez des nourrissons âgés de moins d'un an. La majorité de ces cas était grave et a nécessité une hospitalisation. »

L'Agence précise que « les adaptations des conditionnements et des notices interviendront au plus tard le pemier juillet 2010 ». C'est pourquoi les pharmaciens remettront à partir de ce 29 avril, un document d'information aux parents lors de chaque demande ou prescription de médicaments mucolytiques, mucofluidifiants et d'Hélicidine.

L'Afssaps rappelle que la toux est un symptôme fréquent chez le nourrisson (enfant de moins de 2 ans), le plus souvent associé à une infection des voies respiratoires. C'est un réflexe naturel et indispensable de défense de l'organisme.

En dehors de certains signes de gravité (gêne respiratoire, difficultés importantes à s'alimenter) qui doivent orienter vers une consultation médicale, des mesures simples et non médicamenteuses sont recommandées pour améliorer le confort de l'enfant : lavage du nez au sérum physiologique, hydratation, aération de la chambre et éviction du tabagisme parental. Si la toux se prolonge plus de 4 à 5 jours sans amélioration, un avis médical est nécessaire pour en rechercher la cause.