Lorsque vous visitez le golfe du Morbihan en bateau, il est possible de faire escale sur l'île aux Moines. © Pinpin, Wikimedia Commons, CC by-sa 2.5

Planète

Visitez le golfe du Morbihan en bateau

Question/RéponseClassé sous :France , Nature , croisière dans le Golfe du Morbihan

Visiter le golfe du Morbihan en bateau est un bon moyen de découvrir la beauté de cette petite mer intérieure de Bretagne. Plusieurs compagnies organisent des croisières pour découvrir le littoral et de nombreuses petites îles.

Six grandes compagnies proposent des croisières faisant le tour du golfe du Morbihan. Un animateur est à bord de chaque bateau panoramique afin de commenter la visite.

Départs de Vannes, Port-Navalo, Locmariaquer, Auray…

Plusieurs escales sont prévues, en fonction de la croisière choisie. Les compagnies sont Izenah croisières, Le Passeur des îles, CML Latitude 56, Vedettes l'Angélus, La Compagnie du Golfe et Navix. Les départs se font habituellement de Vannes, Port-Navalo, Locmariaquer, Auray, Port-Blanc et l'île aux Moines.

Visitez les îles du golfe du Morbihan : île aux Moines, île d'Arz…

Le golfe du Morbihan est riche de près de 300 îlots et îles de tailles diverses. Quatre îles sont particulièrement visitées :

  • L'île aux Moines, réputée pour sa flore et ses mégalithes ;
  • l'île d'Arz et sa nature sauvage ;
  • l'île de Houat et son village de pêcheurs ;
  • l'île de Gavrinis, un des plus beaux sites mégalithiques du golfe.

Des traversées pour ces îles sont organisées par les compagnies proposant de faire le tour du golfe. Au programme une fois sur l'île : randonnée, pique-nique, visite de monuments...

Anecdote sur le nom « golfe du Morbihan »

Ce n'est pas le département du Morbihan qui a donné son nom au golfe du Morbihan, mais l'inverse ! En effet, son nom breton, de mor, « mer », et bihan « petit », se traduit par « petite mer ». Le nom du golfe s'est ensuite étendu au département entier.

Les experts du passé : les îles bretonnes étaient-elles occupées au Néolithique ?  Les îles bretonnes, comme celles de Béniguet ou de Molène, peuvent nous sembler relativement proches des côtes mais on ignore si elles étaient habitées de façon sédentaire au Néolithique. Dans ce nouvel épisode des Experts du passé, l’Inrap (Institut national de recherches archéologiques préventives) va tenter de percer ce mystère.