Planète

Tissus végétaux : protection de la plante et conduction de la sève

Dossier - Anatomie végétale au microscope
DossierClassé sous :botanique , histologie , cytologie

-

Dans ce dossier, qui nous emmène au cœur des plantes, découvrez les différents tissus qui constituent les plantes et leurs rôles spécifiques. Partez à la découverte de l'anatomie végétale et de ses secrets.

  
DossiersAnatomie végétale au microscope
 

La plante est constituée de différents tissus : les tissus de protection, de conduction, les tissus fondamentaux et les tissus de soutien. Voyons ici plus en détail les deux premiers.

Le liège est un ensemble de cellules mortes, constituant l'écorce des chênes liège. Il fait partie des tissus de protection. © Chmee 2 GNU Free Documentation License, Version 1.2

Les tissus de protection

L'épiderme est un tissu primaire constitué d'une seule (le plus souvent) assise de cellules vivantes jointives dont la paroi externe est épaissie et rendue plus ou moins imperméable par un dépôt de cutine qui forme le cuticule. Des cires peuvent être associées à la cutine.

Entre les cellules épidermiques peuvent s'observer des poils ou des cellules somatiques. La continuité de l'épiderme est interrompue ça et là par des stomates.

Le suber ou liègeest un ensemble de cellules mortes imperméables contenant de la subérine. C'est un tissu secondaire qui provient de la différenciation de cellules du méristème. Les cellules situées à l'extérieur du suber sont vouées à mourir et ces cellules mortes desquamantes constituent l'écorce des arbres. L'assise subéreuse que l'on trouve à la surface des jeunes racines est, elle, d'origine primaire.

Les tissus conducteurs : xylème et phloème

Les tissus conducteurs des angiospermes sont le xylème qui conduit la sève brute et le phloème qui conduit la sève élaborée.

Phloème long. © MJ