Planète

Xylème

DéfinitionClassé sous :botanique , racine , tige
Schéma d'une coupe transversale de feuille montrant ses différents constituants : (1) cuticule, (2) et (5) épiderme, (3) parenchyme palissadique, (4) parenchyme spongieux, (6) stomate, (7) cellules stomatiques, (8) xylème, (9) phloème, (10) tissu conducteur. © Nova, Wikipédia GNU

Le xylème est formé de vaisseaux constitués de longues files de cellules mortes dont les parois sont imprégnées de lignine : vaisseaux ponctués ou réticulés. Le xylème est constitué de fibres ligneuses, constituées de cellules mortes. 

Les xylèmes sont appelés trachéides chez certains végétaux primitifs, ils sont moins riches en lignine, dites annelées ou spiralées qui ne se transforment jamais en vaisseaux. 

Représentation du xylème en coupe. © DR

Rôle du xylème 

Le xylème permet la circulation de la sève brute (eau et de sels minéraux) puisée dans le sol par les racines. La circulation se fait verticalement et dans les trachéides la présence d'une paroi transversale provoque une circulation en chicane. Le xylème a aussi un rôle de soutien.

La différenciation du procambium est centrifuge dans les racines et centripète dans les tiges. Cette différence permet de distinguer une racine d'une tige.

Le xylème secondaire, ou bois, est caractérisé par un alignement radial de ses cellules dû au fonctionnement du cambium libéroligneux (méristème secondaire) : il se forme en position interne par rapport au cambium et mène à la formation de vaisseaux, de fibres, de parenchymes verticaux et horizontaux.