Le savonnier est originaire de Chine et de Corée. © Peganum, Flickr CC by sa 2.0

Planète

Savonnier

DéfinitionClassé sous :botanique , arbre , Sapindacées

Le savonnier est un petit arbre original, mesurant de 7 à 12 m et qui offre un aspect quelque peu exotique.

Appellations

Le savonnier (Koelreuteria paniculata) est un arbre de la famille des sapindacées. Les Anglais l'appellent « Goldenrain tree », ce qui se traduit par « arbre pluie d'or », du fait du beau coloris que prend son feuillage en fin d'été.

Description botanique du savonnier

Le port du savonnier est largement étalé, doté de branches tortueuses. Son écorce brune présente des fissures fines et orangées. Ses feuilles caduques sont pennées ou en partie bipennées et mesurent 25 à 35 cm de longueur. Dentelées ou divisées en folioles de 10 cm de longueur, elles ont une couleur vert foncé, puis dorée en automne. Ses fleurs, à quatre pétales jaunes, se forment à l'extrémité des rameaux en panicules de forme conique de 20 à 40 cm de longueur. Ces panicules se forment en fin d'été, en donnant naissance à des capsules en forme de lampions, longues de 3 à 6 cm. Chaque lobe de ces fruits renferme une graine sphérique, de couleur brun foncé et d'un diamètre de 4 à 7 mm.

Origines

Cet arbre est originaire de Chine et de Corée. Il est devenu un arbre ornemental des régions tempérées pour son aspect esthétique, avec une introduction en France en 1789.

Exigences culturales du savonnier

Le savonnier résiste mal au froid, mais supporte bien la chaleur estivale. Il a besoin de beaucoup de soleil, en ne supportant même pas la mi-ombre. Il s'adapte en revanche à la plupart des sols, à l'exception des terres acides. Appréciant les terrains secs, il craint beaucoup les sols gorgés d'eau.

Utilisation

Il s'agit d'une espèce cultivée pour ses qualités décoratives. Autrefois, on extrayait de la saponine de la pulpe de ses fruits, avec laquelle on fabriquait du savon, d'où son nom.

Auteur : Michel Caron