Planète

Fumeterre officinale

DéfinitionClassé sous :botanique , médecine , plante
La fumeterre officinale est aussi appelée Pied-de-Céline. © F. Le Driant/FloreAlpes.com

D'une odeur âcre, la fumeterre tire son nom du latin fumus qui signifie fumée. Cette plante, fréquemment retrouvée dans les jardins et les vignes, est utilisée depuis l'Antiquité pour ses applications médicinales et cosmétologiques.

La fumeterre est une herbacée annuelle, à la tige fragile portant des feuilles ramifiées. Ses petites fleurs violettes, blanche ou roses selon les espèces sont reconnaissables à leur forme tubaire, et sont généralement regroupées en grappes. Traditionnellement récoltée à la main, après avoir été coupée, au ras du sol, la fumeterre est ensuite mise à sécher en couches minces, à 35 °C au maximum. Elle est ensuite conservée dans un endroit sec, de préférence fermé.

 La fumeterre ouvre l'appétit

En phytothérapie, la fumeterre est utilisée pour ses propriétés apéritives : en accélérant les contractions des muscles lisses des intestins, elle favorise la digestion et stimule l'appétit. Cependant, elle peut se révéler toxique lorsqu'elle est prise à forte dose. Dans ces conditions, elle peut paralyser les muscles lisses respiratoires. C'est pourquoi la fumeterre devra être utilisée sur avis médical uniquement.

Sources :

  • Phytothérapie, la santé par les plantes, Vidal Éditeur
  • Plantes médicinales, Gründ