Planète

Insolite : une tortue à deux têtes au musée de Kiev

ActualitéClassé sous :zoologie , siamois , Janus

Devant les touristes, la tortue exposée à Kiev ne doit plus savoir où donner de ses deux têtes. Ce spécimen double de tortue des steppes possède en effet deux têtes, deux cœurs et six pattes. Un phénomène plutôt rare et très peu viable en milieu naturel.

Le phénomène des siamois est un dysfonctionnement de la séparation des embryons de jumeaux. © AFP Photo/Genya Savilov

Une tortue des steppes à deux têtes et six pattes est exposée au musée d'Histoire naturelle à Kiev où les visiteurs pourront observer pendant deux mois le reptile dont la survie s'apparente à un miracle.

Cette tortue âgée de cinq ans porte une carapace en forme de cœur, large d'une douzaine de centimètres. « Ce n'est pas vraiment une tortue à deux têtes au sens strict du terme, mais plutôt deux tortues siamoises », a expliqué Iouri Jouravliov, un zoologue de la société Ekzoland, qui a organisé l'exposition.

Une tortue des steppes avec deux têtes

« Cette femelle a deux têtes, deux cœurs, quatre pattes antérieures, mais deux postérieures et un seul intestin », a-t-il précisé. Les deux têtes ont des caractères différents même dans leurs préférences alimentaires. Celle à gauche, dominante et plus active, « préfère la nourriture verte, l'autre, des produits aux couleurs plus chaudes : carottes, fleurs de pissenlit », a décrit le zoologue.

Vue ventrale des tortues des steppes siamoises. © AFP Photo/Genya Savilov

Cette tortue des steppes (Agrionemys horsfieldii), espèce répandue en Asie centrale et qui peut vivre jusqu'à 50, voire 60 ans, a été acquise à un Ukrainien qui l'avait gardée chez lui depuis sa naissance, selon M. Jouravliov.

Survie courte dans la nature

« Les animaux avec ce genre de pathologie naissent rarement, ils ne survivent pas dans les conditions naturelles », a-t-il ajouté. Deux têtes signifie en effet deux cerveaux ce qui pose de nombreux problèmes de comportement et aussi de coordination. Néanmoins, en captivité, il est possible de faire vivre ces animaux assez longtemps.

Janus, la fameuse tortue à deux têtes exposée dans les galeries du musée d’Histoire naturelle de Genève et nommée en référence à la divinité romaine qui possède deux têtes, en est le parfait exemple. Elle vit en captivité depuis presque quinze ans. L'été dernier, un zoo privé a également exposé un serpent roi de Californie à deux têtes à Yalta, dans le sud de l'Ukraine.