Le mont Saint-Michel photographié le 3 mai 2012 par le satellite Pléiades lors des grandes marées. © Cnes 2012/Astrium Services/Spot Image

Planète

La Terre vue de l'Espace : le mont Saint-Michel

ActualitéClassé sous :géologie , Mont Saint-Michel , satellite Pléiades

Le satellite Pléiades a photographié le 3 mai dernier le mont Saint-Michel et sa baie avec un luxe de détails depuis une altitude de 700 km.

Deuxième site touristique le plus fréquenté de France avec plus de 3 millions de visiteurs chaque année, le mont Saint-Michel est inscrit au patrimoine mondial de l'Unesco depuis 1979. Cet îlot rocheux granitique situé en Normandie à l'embouchure du fleuve du Couesnon accueille depuis le Xe siècle une abbaye bénédictine et son église abbatiale dont la flèche culmine à 170 m au-dessus du niveau de la mer, donnant au site sa silhouette caractéristique.

Comme toutes les baies du monde, celle du mont Saint-Michel se comble progressivement de sédiments, la marée descendante n'étant pas assez puissante pour rendre à la mer ce que la marée montante vient déposer. Lancé depuis quelques années, un projet est destiné à replacer le mont Saint-Michel dans son paysage d'origine en lui redonnant son caractère insulaire de façon à inverser naturellement le phénomène d'ensablement et l'emprise des herbus (appelés également « schorres » ou prés salés).

Le mont Saint-Michel fait partie des sites touristiques français les plus fréquentés. © Jean-Baptiste Feldmann

Grandes marées autour du mont Saint-Michel

Lancé en décembre 2011, le satellite Pléiades de l'Esa (qui sera rejoint par son frère jumeau courant 2013) est un engin d'environ une tonne installé sur une orbite héliosynchrone à 694 km d'altitude qui photographie le sol en haute résolution (avec des détails jusqu'à 70 cm) dans le domaine visible et le proche infrarouge, que ce soit pour des institutions civiles et militaires ou à des fins commerciales. Son utilité n'est plus à démontrer depuis la perte du satellite d'observation Envisat.

Pléiades, qui s'est déjà illustré en photographiant les stades de foot de l'Euro 2012 et les incendies qui ravagent le Colorado, a immortalisé le 3 mai 2012 le mont Saint-Michel entouré d'eau. La date n'avait pas été choisie au hasard puisque c'était l'époque des grandes marées, trois jours avant la plus grosse Pleine Lune de l'année. La haute résolution de l'image acquise par le satellite permet de distinguer la flèche de l'église (plus particulièrement dans son ombre) ainsi que les véhicules présents sur la digue (construite à la fin du XIXe siècle) qui relie le mont au continent. Cette digue, qui n'a fait qu'accélérer l'ensablement de la baie, devrait être prochainement remplacée par un pont.