Mots-clés |
  • Homme

Alimentation : la consommation de viande a diminué en 2011

Pour la première fois en un quart de siècle, la consommation mondiale de viande a baissé l’année dernière. Plusieurs facteurs, dont la survenue de zoonoses, pourraient expliquer cet inversement de tendance. La production mondiale continue quant à elle d’augmenter, mais moins rapidement qu’auparavant.

En 2003, la France se situait au 10e rang mondial des consommateurs de viande. © Vid/shutterstock.com En 2003, la France se situait au 10e rang mondial des consommateurs de viande. © Vid/shutterstock.com

Alimentation : la consommation de viande a diminué en 2011 - 2 Photos

PDF

La consommation mondiale de viande a, selon le Worldwatch Institute américain (WWI), baissé en 2011, et ce pour la première fois depuis 1995 alors qu'elle ne cessait d'augmenter. La baisse est très légère puisque la consommation par personne s'est élevée à 42,3 kilos en 2011 contre 42,5 en 2010. Elle marque cependant un inversement de tendance après la hausse continue (+15 %) observée depuis plus de 15 ans, indique le rapport de cet institut de recherche indépendant basé à Washington.

Dans les pays en développement, la consommation de viande avait pourtant augmenté de 25 % sur cette période, contre +2 % seulement dans les pays développés, sous l'effet de la croissance des classes moyennes. « Si la disparité entre pays en développement et pays développés tend à s'estomper, elle reste élevée » notent cependant les auteurs : respectivement 32,3 kg/an pour les premiers contre 78,9 kg/an pour les seconds.

En 2008, 36,9 % de la viande produite dans le monde était d'origine porcine. © Mister F., Flickr, CC by-nc-nd 2.0
En 2008, 36,9 % de la viande produite dans le monde était d'origine porcine. © Mister F., Flickr, CC by-nc-nd 2.0

La production de viande augmente… au ralenti

La production mondiale de viande, 297 millions de tonnes (Mt) en 2011, a quant à elle continué de progresser et devrait atteindre 302 Mt d’ici fin 2012 (+8 %). Cette augmentation marque cependant elle aussi le pas, par comparaison aux +20 % observés jusqu’en 2011. Ce fléchissement dans la production serait causé par « une sécheresse record dans les plaines du Midwest américain, des maladies diverses et de l'augmentation des prix de l'alimentation animale » en 2011-2012, font valoir Danielle Nierenberg et Laura Reynolds du projet de recherche Nourrir la Planète (Nurishing the Planet) au WWI. La sécheresse, qui avait également frappé dur en Chine, en Russie, aux États-Unis et dans la Corne de l'Afrique en 2010-2011 a aussi provoqué un renchérissement de la viande, rappellent-elles.

Ces facteurs et l'éclosion de zoonoses (infections d’origine animale transmissibles aux humains) justifient la baisse de consommation, estiment-elles. Pour la seule année 2011, la fièvre aphteuse a été détectée au Paraguay, la fièvre porcine africaine a touché la Russie et sa version classique le Mexique. Le virus aviaire H5N1 a également été signalé partout en Asie. Selon l'Institut international de recherche sur le bétail, les zoonoses sont responsables de 2,7 millions de décès chez les humains chaque année. Environ 75 % de toutes les maladies infectieuses sont liées aux animaux ou à leurs produits dérivés.

--------------------

Durant tout le mois d'octobre, Futura-Sciences vous présente la cuisine du futur. Un petit tour d'horizon des tendances et prochaines innovations dans nos champs, notre cuisine et notre assiette ! 


Cliquez sur l'image pour accéder à la page spéciale !

Connaissez-vous par exemple l'innovante cuisine note à note ? Les fermes urbaines verticales ? Notre quotidien sera bientôt facilité par des cuisines connectées et intelligentes, de vraies cuisines high-tech ! Et dans l'espace, que mangeons-nous ? Réponse d'un astronaute ! 

Actus, dossiers, quiz, sondage, galeries photo... un mois appétissant pour découvrir les ingrédients étonnants de la cuisine du futur !


Sur le même sujet

Vos réactions

Chargement des commentaires