Mots-clés |
  • technologie

La réalité virtuelle enfin à portée de main grâce à Leap Motion

Leap Motion, l’interface de contrôle en 3D censée remplacer le clavier et la souris, a peut-être enfin trouvé sa vocation : la réalité virtuelle. Ses concepteurs viennent de dévoiler Orion, une nouvelle version du logiciel et de son capteur qui peut être intégrée dans des casques de réalité virtuelle pour permettre de manipuler des objets à mains nues. Une expérience aussi intuitive que déroutante, car il manque quelque chose d’essentiel…


La société américaine Leap Motion propose en version bêta Orion. Cette application, utilisée avec un capteur et un casque de réalité virtuelle, permet de contrôler des objets avec une grande précision directement avec les mains, comme on peut le constater durant cette démonstration.

PDF

Au moment de sa sortie en 2013, les concepteurs du Leap Motion claironnaient haut et fort : « Dites au revoir à votre souris et votre clavier ». Ce système de détection des mouvements permet de contrôler l’interface d’un ordinateur avec des gestes simples pour naviguer sur Internet, écrire, manipuler des objets 3D, jouer, etc. Trois ans plus tard, force est de constater que le clavier et la souris n’ont pas disparus…

Ce n’est pas la qualité du Leap Motion qui est en cause mais plutôt le fait qu’il ne réponde pas à un véritable besoin. Message reçu du côté des créateurs qui ont alors trouvé un domaine taillé sur mesure pour leur technologie : la réalité virtuelle.

Ils viennent de présenter une nouvelle version de leur capteur baptisé Orion grâce auquel il est possible d’interagir dans un univers virtuel à mains nues. Nul besoin de gants ou autres manettes pour manipuler des objets, voilà qui est enthousiasmant.

Orion sera intégré dans des casques de réalité virtuelle dès cette année

Leap Motion explique avoir fait évoluer sa technologie afin de lui permettre de détecter une plus grande amplitude dans les gestes et de gagner en précision au niveau de la reconnaissance des mouvements de chaque doigt. Résultat, à l’écran, la synchronisation entre les gestes physiques et les mains virtuelles semble quasiment parfaite, comme on peut le voir sur cette vidéo de démonstration publiée sur YouTube (voir aussi la vidéo ci-dessus). Par ailleurs, le capteur Orion a été miniaturisé pour pouvoir être incorporé directement dans un casque de réalité virtuelle.

Leap Motion assure que plusieurs modèles lancés cette année seront équipés de sa technologie. Il ne s’agira sans doute pas de l’Oculus Rift, du Vive d’HTC ni du PlayStation VR de Sony qui s’accompagneront de manettes spécifiques. En revanche, d’autres fabricants outsider pourraient profiter de cette technologie pour se distinguer de la concurrence.

Leap Motion a perfectionné sa technologie de détection des mouvements pour lui faire gagner en précision et en amplitude. Résultat, les mains virtuelles sont presque parfaitement synchronisées avec leurs avatars. © Leap Motion
Leap Motion a perfectionné sa technologie de détection des mouvements pour lui faire gagner en précision et en amplitude. Résultat, les mains virtuelles sont presque parfaitement synchronisées avec leurs avatars. © Leap Motion

Orion de Leap Motion a un défaut : on ne sent pas ce que l'on touche

Bien qu’elle semble effectivement particulièrement adaptée à la réalité virtuelle, la technologie Orion souffre d’un gros défaut. On ne sent pas ce que l’on touche. Il y a bien le retour sonore qui ponctue chaque contact mais l’absence de repères tactiles peut être assez déroutante et sans doute frustrante en cas d’utilisation prolongée. Les gants ou les manettes, qui sont les plus couramment utilisés en réalité virtuelle, ont l’avantage de procurer un retour haptique sous la forme d’une vibration qui vient ponctuer la confirmation visuelle. Il existe même un costume haptique qui promet une immersion encore plus poussée.

Le système Leap Motion est donc à la fois plus réaliste et en même temps plus irréel. Or, c’est précisément ce réalisme sensoriel qui est l’un des axes majeurs de développement de la réalité virtuelle dans les années qui viennent. Pour séduire un large public, les équipements, les applications, les jeux vidéo et les outils de travail virtuels vont devoir être intuitifs, simples et rassurants. La réalité virtuelle à mains nues est-elle la bonne solution ? Affaire à suivre…

Alors que les casques de réalité virtuelle s’apprêtent à déferler, la prochaine étape sera de rendre l’expérience plus vivante en proposant des interfaces sensorielles qui restitueront notamment le sens du toucher. C'est ce que propose le capteur Orion de Leap Motion. © Denis Simonov, Shutterstock Alors que les casques de réalité virtuelle s’apprêtent à déferler, la prochaine étape sera de rendre l’expérience plus vivante en proposant des interfaces sensorielles qui restitueront notamment le sens du toucher. C'est ce que propose le capteur Orion de Leap Motion. © Denis Simonov, Shutterstock

La réalité virtuelle enfin à portée de main grâce à Leap Motion - 2 Photos
Vr 1


À voir aussi sur Internet

Sur le même sujet

Vos réactions

Chargement des commentaires