Mots-clés |
  • climatologie,
  • atmosphère,
  • soleil,
  • océan

Circulation atmosphérique

PDF

La circulation atmosphérique caractérise l’ensemble de la circulation des masses d’air (les vents) dans la troposphère (une couche de l’atmosphère), et ce à l’échelle de la planète. Elle permet de redistribuer la chaleur provenant du Soleil (les pôles recevant moins de radiations solaires que l’équateur), en conjonction avec les courants océaniques.

Des vents générés par des mécanismes complexes

Les mécanismes mettant ces masses d’air en mouvement sont extrêmement complexes, car ils dépendent entre autres de transferts d’énergie entre les océans et l’atmosphère, entre les continents et l’atmosphère, et enfin entre les différentes couches de l’atmosphère. À cela s’ajoute également une influence du mouvement de rotation de la Terre (force de Coriolis) qui conditionne le cheminement suivi par les masses d'air.

De l’équateur aux pôles, la circulation atmosphérique peut être divisée en trois zones de circulation des vents. Elles sont respectivement composées des cellules de Hadley, des cellules de Ferrel et des cellules polaires. Les courants-jets (ou jet stream) circulent à leurs frontières.

Les grandes cellules de la circulation atmosphérique, séparées par les anticyclones (A) et les dépressions (D). Les flèches bleues symbolisent les courants froids et les rouges les courants chauds. © Pierre cb, Wikimedia Commons, cc by sa 3.0 Les grandes cellules de la circulation atmosphérique, séparées par les anticyclones (A) et les dépressions (D). Les flèches bleues symbolisent les courants froids et les rouges les courants chauds. © Pierre cb, Wikimedia Commons, cc by sa 3.0

Circulation atmosphérique - 1 Photo


connexes

Vos réactions

Chargement des commentaires