Sciences

Le lanceur réutilisable de SpaceX est-il un pari risqué ?

VidéoClassé sous :SpaceX , Falcon 9 , Falcon Heavy

Depuis plusieurs années, SpaceX tente de rendre ses lanceurs en partie réutilisables. Le Cnes a interrogé Christophe Bonnal, membre de l'académie internationale astronautique, afin de nous éclairer sur les enjeux de ce procédé de récupération.

Abonnez-vous à la lettre d'information Vidéos : nos vidéos qui sortent vraiment du lot.

!

Merci pour votre inscription.
Heureux de vous compter parmi nos lecteurs !

SpaceX travaille depuis 2011 sur un moyen de récupérer ses lanceurs après leur mission en orbite. L'entreprise conduit régulièrement des tests avec plus ou moins de succès. Réussir ce pari demande de maîtriser de nombreuses avancées techniques, notamment la mise en place d'un contrôle de l'altitude et de localisation des étages, d'un moteur à puissance variable afin de gérer la vitesse, ou encore d'un système d'atterrissage fiable.

Durant cette vidéo Christophe Bonnal revient sur les raisons qui ont poussé l'Europe à choisir la voie de l'usage unique. Il évoque principalement les aspects économiques et techniques qui entourent le développement d'un lanceur réutilisable.

© Cnes

--------------------------------

Le Cnes est un établissement public chargé de proposer et de conduire la politique spatiale de la France au sein de l’Europe. Créé en 1961, le Cnes invente les systèmes satellites et les lanceurs de demain qui répondent aux besoins de la société. Le Cnes joue un rôle clé sur la scène spatiale nationale, européenne et internationale en étant à la fois une force d’impulsion, d’innovation au bénéfice de l’emploi, et un centre d’expertise technique. En relation permanente avec les pouvoirs publics et les communautés scientifiques et industrielles, il élabore et réalise des programmes spatiaux innovants. Le Cnes vous propose son magazine de l'information spatiale, le Journal de l'espace.