La sérendipité est l’art ou la capacité de faire une découverte, notamment scientifique, par hasard, mais aussi par sagacité. © Tyler Merbler, Flickr

Sciences

Sérendipité

DéfinitionClassé sous :recherche , découverte , créativité

La sérendipité est l'art ou la capacité de faire une découverte fortuite de résultats que l'on ne cherchait pas. La sérendipité ne se limite pas à une découverte accidentelle due au hasard. C'est aussi la disposition et la sagacité d'esprit permettant de faire des découvertes à partir de circonstances ou de faits imprévus. Autrement dit, c'est pouvoir saisir des opportunités qui nous viennent alors qu'on ne les attendaient pas ou que l'on cherchait totalement autre chose, comprendre leur importance et en tirer des conclusions.

Le terme fait son apparition en français vers les années 1980, sous forme d'un anglicisme inspiré de serendipity, une notion inventée en 1754 par Horace Walpole, un collectionneur érudit, alors qu'il faisait une découverte fortuite sur des armoiries vénitiennes. Pour lui, la sérendipité signifie : faire des découvertes par accident et sagacité, de choses qu'on ne cherchait pas ou qui n'ont rien à voir avec ce que l'on cherchait effectivement. Il parle également de sagacité accidentelle.

La sérendipité s’exerce couramment dans la recherche et l’innovation scientifique. Les exemples fréquemment cités incluent la découverte de la pénicilline ou encore l’invention du four à micro-ondes. © G. Terry Sharrer, Ph.D. National Museum of American History

La sérendipité, moteur de découvertes scientifiques

D'abord bornée à la littérature, la notion de sérendipité s'exporte à la recherche scientifique, plus précisément aux découvertes en science. Elle a été notamment étudiée par le sociologue américain Robert K. Merton dès 1949, dans l'ouvrage Social Theory and Social Structure, pour qui la sérendipité consiste en l'observation de faits étonnants, qui semblent contradictoires avec les faits ou la théorie établis, suivie d'une induction (un mode de raisonnement) correcte.

La sérendipité est ainsi source de créativité dans la recherche. Les faits surprenants nourrissent la curiosité du chercheur, qui s'en servira de façon stratégique pour développer une nouvelle piste de recherche fructueuse. Ces faits lui donnent l'occasion de développer une nouvelle théorie ou d'élargir une théorie existante.

Abonnez-vous à la lettre d'information La quotidienne : nos dernières actualités du jour.

!

Merci pour votre inscription.
Heureux de vous compter parmi nos lecteurs !

Cela vous intéressera aussi

La découverte du boson de Higgs  Membre du Service de physique des particules de l’Institut de recherche sur les lois fondamentales de l’Univers au CEA de Saclay, la physicienne Nathalie Besson étudie les bosons W et Z grâce au détecteur Atlas du LHC. Elle nous raconte l'extraordinaire chasse au boson de Brout-Englert-Higgs, une épopée qui a commencé il y a bien longtemps et mobilisé les plus grands accélérateurs de particules.