Expert Planète

Ami Vitale

Photographe du National Geographic Magazine, Ambassadeur Nikon

Classé sous :Planète , Biodiversité , photographes
« Je suis enthousiaste à l'idée de participer à Futura, un media respecté et influent. »
Ami Vitale, Photographe du National Geographic Magazine, Ambassadeur Nikon

Biographie

Ami Vitale actuellement basée au Montana, est ambassadeur de Nikon et photographe du magazine National Geographic, a voyagé dans plus de 100 pays, témoignant non seulement de la violence et des conflits, mais aussi de la beauté surréaliste et du pouvoir durable de l'esprit humain.

Au fil des ans, Ami a vécu dans des huttes de terre et des zones de guerre, a contracté le paludisme et a revêtu un costume de panda - restant fidèle à sa conviction qu'il est important de « vivre l'histoire ».  En 2009, après avoir tourné un reportage percutant sur le transport et la libération de l'un des derniers rhinocéros blancs du monde, Ami s'est tournée vers les histoires les plus fascinantes d'aujourd'hui sur la faune et l'environnement.  

 Joseph Wachira disant au revoir à Soudan le dernier rhinocéros blanc du Nord. Ce qui était si déchirant, c'est que vous reconnaissez, lorsque vous regardez l'image, que les êtres humains sont à la fois les protecteurs et les destructeurs. © Ami Vitale, tous droits réservés.

Le magazine Instyle a nommé Ami l'une des cinquante « Badass Women », une série qui célèbre les femmes qui se montrent, parlent et font bouger les choses. Elle a été nommée photographe de magazine de l'année dans le cadre du prix international du photographe de l'année, a reçu le prix Daniel Pearl pour ses reportages exceptionnels et ainsi que photographe de l'année par l'Association nationale des photographes de presse, entre autres. Elle a reçu cinq fois le World Press Photos, dont le 1er prix pour son reportage de 2018 dans le magazine National Geographic sur une communauté du Kenya protégeant les éléphants. Elle a publié un livre à succès, Panda Love, sur la vie secrète des pandas. Elle donne des conférences pour la série LIVE du National Geographic, et elle réalise fréquemment des ateliers à travers les Etats-Unis, l'Europe et l'Asie.

Ses photographies ont été commandées par presque toutes les publications internationales et ont été exposées dans le monde entier dans des musées et des galeries.  Elle est membre fondateur de « Ripple Effect Images », une organisation de femmes scientifiques, écrivains, photographes et cinéastes de renom qui travaillent ensemble pour créer des histoires puissantes et persuasives qui mettent en lumière les difficultés que rencontrent les femmes dans les pays en développement et les programmes qui peuvent les aider. Elle fait également partie du conseil consultatif du photo journalisme de la Fondation Alexia.

Il est de notre devoir de protéger la faune, comme ici une girafe réticulée. © Ami Vitale, tous droits réservés.

J'espère que nous, en tant qu'espèce, comprendrons enfin que nous devons nous considérer comme faisant partie de la nature et que sauver la nature, c'est vraiment se sauver soi-même. Nous assistons actuellement sous nos yeux à l'extinction des espèces. Le braconnage ne ralentit pas. Si la trajectoire actuelle de mise à mort se poursuit, il est tout à fait possible que toutes les espèces de rhinocéros soient fonctionnellement éteintes d'ici la fin de ma vie. L'élimination d'une espèce clé a un effet énorme sur l'écosystème et nous affecte tous. Ces géants font partie d'un monde complexe créé sur des millions d'années, et leur survie est étroitement liée à la nôtre. 

Métier

J'espère que mon travail, reportages et photos pourront inspirer les gens et leur rappeler que c'est la seule maison que nous ayons. Nous avons fait de gros trous dans notre petit radeau de sauvetage commun. Personnellement, ce qui m'attriste le plus, c'est que nos enfants n'auront peut-être pas l'occasion de vivre et de profiter de la grande variété de notre nature et biodiversité à l'heure actuelle. Il y a de fortes chances que, comme les rhinocéros blancs du nord, toute une série d'espèces s'éclipsent dans le mythe, comme les licornes. Alors que devons-nous faire ? La suite est entre nos mains à tous. Chacun a la capacité d'avoir un impact en faisant entendre sa voix. La vérité est que très, très peu de gens sont réellement impliqués dans le destin de notre planète. La photographie peut être si puissante. Elle a la capacité de mettre en lumière ceux qui se soucient de l'environnement. Notre avenir dépend d'eux tous. Si davantage de personnes sont impliquées, alors nous trouverons des solutions. Chacun d'entre nous a un rôle à jouer.