Sciences

Prêt étudiant garanti par l’État : quelles conditions ?

Question/RéponseClassé sous :Financer ses études , prêt , prêt étudiant
Le prêt étudiant garanti par l’État peut être au maximum de 15.000 euros. © Fotolia

Créé en 2008, le prêt étudiant garanti par l'État a pour objectif d'aider les étudiants souhaitant contracter un prêt sans apports et sans garanties, l'État devient alors votre garant. Ce prêt ne fait l'objet d'aucune demande de caution ou de conditions de ressources. Ce dispositif ne concerne pas toutes les banques ; ainsi seuls les Banque populaire, le Crédit mutuel, le CIC, les Caisse d'épargne et la Société générale sont concernés.

Les conditions du prêt étudiant garanti par l'État

Même sans apports, sans garant, pour des études qui ne sont pas forcément reconnues pour leur excellence, le principe est que chaque étudiant puisse avoir accès à un prêt pour financer ses études.

Le montant maximal de ce prêt est de 15.000 euros à rembourser de manière différée (totale ou partielle).

Il existe néanmoins des conditions requises pour avoir accès au prêt étudiant garanti par l'État. La première étant d'être inscrit dans un établissement en vue de la préparation d'un concours ou d'un diplôme de l'enseignement supérieur français. La seconde est d'être âgé de moins de 28 ans à la date de conclusion du prêt. Enfin, il est nécessaire d'être de nationalité française, ou d'un pays membre de l'UE ou de l'EEE, et de justifier d'une résidence régulière ininterrompue en France depuis au moins 5 ans au moment de la conclusion du prêt.

Cela vous intéressera aussi