Sciences

Maximum de l'essaim météoritique des alpha-Monocérotides

ÉphémérideClassé sous :Univers

Maximum de l'essaim météoritique des alpha-Monocérotides

L'essaim d'étoiles filantes des alpha-Monocérotides est actif du 15 au 25 novembre. Son curieux nom provient de l'étoile qui se trouve près de l'endroit d'où surgissent les étoiles filantes. Cette étoile appartient à la constellation de la Licorne, qui en latin se dit monoceros.

Découvert en 1925 par Bradley, cet essaim pourrait provenir de la comète 1943 W1. Cependant, les astronomes n'en ont aucune certitude. L'essaim présente la particularité d'être observable trois années de suite, puis disparaît durant environ sept ans, pour être de nouveau observable trois années, sur un cycle de dix ans qui redémarre sur un sursaut d'activité. Le dernier remonte à 1995.

Il est difficile d'évaluer le taux horaire, très variable d'une année sur l'autre. Par exemple, en 1995, le taux horaire moyen était de 400 météores par heure. Un essaim à surveiller, donc. Les prévisionnistes tablent cependant sur une vingtaine de météores par heure pour cette année.

Pour observer les alpha-Monocérotides, il faut trouver la constellation de la Licorne au-dessus de l'horizon sud-ouest, vers 5 h 30 TU. Les étoiles filantes proviennent d'un endroit situé entre les constellations de la Licorne et du Petit Chien. L'absence de la Lune n'en sera que bénéfique.

Visibilité

À l’œil nu