Sciences

Transport spatial : Nouvelle politique américaine

ActualitéClassé sous :Univers , exploration spatiale , transport spatial

La nouvelle politique américaine de transport spatial, signée par le Président Bush le 21 décembre 2004, remplace le précédent document établi en 1994. Les EELV (Evolved Expendable Launch Vehicle) sont confirmés dans leur rôle de pilier de l'accès américain à l'Espace.

Les Atlas 5 (de gauche à droite : Atlas V 400, Atlas V 500 et Atlas V Heavy)

Les coûts fixes des deux systèmes de lancement, Delta 4 et Atlas 5, seront financés par le DoD (Departement of Defense) au moins jusqu'en 2009. La navette continuera d'être exploitée au plus tard jusqu'à la fin des opérations d'assemblage de la Station Spatiale Internationale prévue en 2010. En parallèle, la NASA doit développer le nouveau véhicule de transport habité, le CEV (Crew Exploration Vehicle) prioritairement dédié à l'exploration spatiale au-delà de l'orbite terrestre, ainsi qu'un nouveau lanceur lourd qui devra permettre sa mise en orbite et pourra éventuellement être basé sur des technologies dérivées du système navette.

La nouvelle politique établit des mesures visant à encourager les initiatives des acteurs privés dans le développement du transport spatial commercial. Elle réaffirme le soutien du gouvernement à l'industrie nationale, précisant que le recours à des lanceurs étrangers n'est envisageable que sous réserve d'un non échange de fonds et pour des activités scientifiques ou développées dans un cadre intergouvernemental.

Enfin, l'Administration américaine se fixe pour objectif de démontrer à l'horizon 2010 la faisabilité du système « Responsive Launch », c'est-à-dire capable d'accéder et d'intervenir rapidement dans l'Espace pour des besoins de sécurité nationale.