NGC 2359, la nébuleuse du casque de Thor, déploie ses filaments de gaz dans la constellation du Grand Chien. © R. Barrena (IAC)/D. Lopez

Sciences

Le télescope Isaac Newton magnifie la nébuleuse du casque de Thor

ActualitéClassé sous :Astronomie , télescope Isaac Newton , nébuleuse du casque de Thor

C'est une très belle nébuleuse en émission que vient de photographier un instrument astronomique installé aux îles Canaries. Portrait de NGC 2359 par le télescope Isaac Newton.

Les îles Canaries offrent l'un des plus beaux ciels de l'hémisphère nord. Un temps pressenties pour accueillir le télescope européen géant EELT qui sera finalement construit au Chili, les Canaries hébergent de très grands instruments astronomiques au sommet de deux îles, Ténérife et la Palma. La première accueille à 2.400 mètres d'altitude plus d'une dizaine de coupoles dédiées à l'étude du ciel nocturne et du Soleil (comme l'observatoire franco-italien Themis).

Quant à l'île de la Palma, elle doit la réputation de son sommet, le Roque de los Muchachos, à la présence du Gran Tecan, actuellement le plus grand télescope du monde avec un miroir de 10,40 mètres de diamètre. Mais cet œil de verre géant n'est pas le seul à occuper le sommet de l'île. Une ribambelle d'autres instruments l'entourent, dont les trois télescopes de l'ING. L'Isaac Newton Group of telescopes compte trois instruments (de 1 mètre, 2,5 mètres et 4,2 mètres de diamètre) financés par le Royaume-Uni, les Pays-Bas et l'Espagne.

Le sommet du Roque de los Muchachos, sur l'île de la Palma, accueille de très nombreux instruments astronomiques parmi lesquels les télescopes de l'ING. © Jean-Baptiste Feldmann

Une bulle autour d'une monstrueuse étoile

C'est la caméra grand champ du télescope de 2,5 mètres de diamètre qui a été utilisée dernièrement pour révéler une curieuse nébuleuse en émission appelée le casque de Thor, en hommage au dieu du tonnerre dans la mythologie germanique. NGC 2359 est observable dans la constellation du Grand Chien. Située à 15.000 années-lumière de la Terre, cette nébuleuse en émission est une bulle de gaz interstellaire d'environ 30 années-lumière de diamètre. Cette bulle s'illumine et se dilate sous l'action d'un puissant vent stellaire soufflé par la brillante étoile au centre de la nébuleuse. Il s'agit d'une étoile de Wolf-Rayet, un astre très massif, très chaud et très instable qui finira sa vie en supernova, au même titre que Êta de la Carène.

NGC 3359 rappelle beaucoup NGC 6888, la nébuleuse du Croissant, une autre nébuleuse à émission située dans la constellation du Cygne qui elle aussi se dilate sous l'action d'une étoile de Wolf-Rayet et que le télescope Isaac Newton avait photographié il y a trois ans.