Sciences

Pluton rejeté du club très fermé des planètes du Système Solaire...

ActualitéClassé sous :Astronomie , pluton , Les planètes

-

Le suspense aura duré jusqu'au bout, mais le sort de Pluton est désormais scellé. Le comité d'experts mandaté par l'Union astronomique internationale avait proposé de conserver son statut et d'enrichir par la même occasion notre Système Solaire de trois nouvelles planètes - Charon, Cérès et Xena - mais l'assemblée générale réunie à Prague en a décidé autrement. A partir d'aujourd'hui, le Système Solaire ne compte plus que huit planètes. Au revoir Pluton !

Désormais, Pluton n'est plus considérée comme une planète du Système Solaire

Huit ou douze planètes ?

On a cru un instant que notre Système Solaire allait compter trois planètes supplémentaires. En effet, le comité d'experts présidé par l'astronome Owen Gingerich (université de Harvard) avait proposé une nouvelle définition du mot planète faisant la part belle à la gravité... et à Pluton. Selon eux, pour faire partie du cercle très fermé des planètes, un objet céleste devait être en orbite autour d'une étoile, sans toutefois être une étoile, et être suffisamment massif pour que l'effet de sa propre gravité lui confère une enveloppe sphérique. Soumise au vote de la 26ième assemblée générale de l'Union astronomique internationale, cette définition devait voir la confirmation du statut de Pluton et l'intronisation de Charon, Cérès et Xena (2003 UB313).

Pluton rétrogradé

Hélas pour Pluton, la proposition du comité a été rejetée par 70% des 2.500 participants et amendée. A l'heure du vote de cet après-midi, quatre résolutions étaient présentes. La résolution 5A définissait une planète comme un objet :

  • En orbite autour d'une étoile, sans toutefois être une étoile ;
  • Suffisamment massif pour que l'effet de sa propre gravité lui confère une enveloppe sphérique ;
  • Dominant son environnement et ayant « dégagé le voisinage autour de son orbite » - ce qui n'est pas le cas de Pluton.

La résolution 6A définissait d'autre part les notions de "planètes classiques", de "planètes naines" (les objets correspondant aux deux premiers critères mais non au troisième, et n'étant pas des satellites), et de "petits corps du Système Solaire" (pour les objets ne rentrant pas dans les deux premières catégories).

A l'issue d'un vote à mains levées, la définition de la résolution 5A a été adoptée, ainsi que la résolution 6A. Pluton ne correspondant pas à ses critères, elle a été rétrogradée au statut de planète naine.

Notre Système Solaire ne compte donc plus que huit planètes : Mercure, Venus, la Terre, Mars, Jupiter, Saturne, Uranus et Neptune. Après les avoir occupés pendant des dizaines d'années, Pluton va donc disparaître de nos manuels scolaires...

Il faudra désormais également classer ses objets en trois catégories : les planètes, les planètes naines et les petits corps du Système Solaire. Les premiers inscrits de la classe "planètes naines" étant Pluton, Cérès et 2003 UB313 (Xena).

  Les commentaires ne sont pas disponibles pour le moment.