Santé

Un serpent caméléon découvert dans le Coeur de Bornéo

ActualitéClassé sous :vie , serpent , Caméléon

Ce serpent, découvert par une équipe de chercheurs allemands et américains dans les forêts humides et marécageuses du « Cœur de Bornéo », n'a rien à envier au plus habile des caméléons qu'il côtoie. Venimeux, il mesure 50 centimètres de long et a la faculté de changer de couleur !

Le Cœur de Bornéo, qui compte 200.000 mètres carré de forêt équatoriale, est le nom donné à l'engagement officiel formulé par l'Indonésie, la Malaisie et le Sultanat de Brunei Darussalam
Le serpent caméléon Kapuas mud, ou Enhydris gyii, récemment découvert sur la partie indonésienne de l'île de Bornéo (Courtesy of WWF-Germany/Mark Auliya)

Cette découverte rapportée par le WWF serait presque le fruit du hasard. Mark Auliya, expert des reptiles au Zoologisches Forschungsmuseum Alexander Koenig (Allemagne) et son équipe se trouvaient à proximité de la rivière Kapuas, dans la partie indonésienne de Bornéo, lorsqu'un spécimen de serpent aux teintes rouges et brunes attira leur attention. « Je l'ai placé dans un seau sombre et, quand j'ai voulu le retirer quelques minutes plus tard, il était devenu entièrement blanc ! » a alors constaté Mark Auliya, non sans stupéfaction.

Mark Auliya a capturé deux de ces serpents caméléons sur place, dans le parc national de Betung Kerihun, et en a fait la description avec John Murphy et Harold Voris, du Musée d'histoire naturelle de Chicago. Baptisé « Kapuas Mud Snake » (serpent de vase de Kapuas), il s'agit d'un serpent venimeux mesurant environ cinquante centimètres de long. Selon les chercheurs, il se pourrait bien qu'il ne peuple que la région où il a été découvert. Il appartient au genre Enhydris, qui compte maintenant 22 espèces, dont 2 seulement sont largement répandues.

Si la capacité de changer de couleur est connue chez certains reptiles, à l'instar du caméléon, le WWF souligne que les scientifiques n'ont eu que très rarement l'occasion de croiser la route de serpents ayant cette faculté. A l'heure actuelle, ce phénomène demeure encore mal compris. En tout cas, Mark Auliya présume que, contrairement au caméléon, ce n'est probablement pas dans un but de camouflage que le serpent Kapuas mud a recours à cet artifice.

Le Cœur de Bornéo - "Heart of Borneo " - est le nom donné à l'engagement officiel formulé par l'Indonésie, la Malaisie et le Sultanat de Brunei Darussalam, qui se partagent l'île de Bornéo. L'objectif de cette initiative est de préserver un important centre de biodiversité, qui compte 220.000 kilomètres carré de forêt équatoriale et dans lequel on a trouvé 361 nouvelles espèces animales et végétales en moins de 10 ans. Selon le WWF, à peine découvert, ce serpent caméléon est déjà menacé par la déforestation...