Santé

Menaces sur les grands singes : Jane Goodall lance un cri d'alarme !

ActualitéClassé sous :vie , Jane Goodal , grands singes

Le 17 Janvier 2006, la Légion d'Honneur sera remise au Dr Jane Goodall, Messager de la Paix des Nations Unies, lors d'une cérémonie officielle. Cette distinction est une reconnaissance de son travail précurseur et exceptionnel sur les grands singes, de son action déterminante en faveur du respect de la biodiversité et des populations, et de ses efforts pour éduquer et mobiliser le plus grand nombre afin de lutter contre les graves menaces qui pèsent actuellement sur l'équilibre naturel de la planète. Son destin et ses relations étroites avec les plus grands scientifiques et dignitaires de ce monde en font une figure emblématique sur les questions environnementales.

Se battre pour les grands singes, c'est se battre pour l'avenir de l'humanité

Depuis de longues années, Jane Goodall ne cesse de parcourir le monde pour partager ses expériences et pour inviter le plus grand nombre de personnes à la suivre dans son combat contre les graves menaces qui pèsent sur l'avenir des grands singes.

Les grands singes regroupent les chimpanzés, les bonobos, les gorilles et les orangs-outans. Tous sont menacés d'extinction à très court terme.

Dr. Jane Goodall avec le chimpanzé orphelin Uruhara Sanctuaire de Sweetwaters, Kenya © Institut Jane Goodall France - © Photographe : Michael Neugebauer - Toute reproduction interdite

Outre des épidémies, ils sont victimes du braconnage, de la déforestation et des conflits armées. D'une population estimée à 1 million dans les années 1960, il reste aujourd'hui probablement moins de 100.000 chimpanzés et si rien n'est entrepris, combien dans 20 ans ? Il ne resterait aujourd'hui qu'entre 10.000 et 20.000 bonobos ! Plusieurs menaces majeures pèsent également sur les gorilles. L'orang-outan est en péril. Sans mobilisation et action à grande échelle, il aura très probablement disparu d'ici 2015.

© Institut Jane Goodall France - Toute reproduction interdite

Durant son séjour à Paris, le Dr. Jane Goodall s'efforcera de rappeler aux français que « Chacun de nous compte. Chacun de nous a un rôle à jouer » pour changer le destin des grands singes et de l'humanité. Le Dr Jane Goodall souhaite provoquer une prise de conscience sur le compte à rebours actuellement en marche.

© Institut Jane Goodall France - Toute reproduction interdite

La rencontre avec le public français

Soirée spéciale « Jane Goodall », au Muséum national d'Histoire naturelle de Paris : entrée libre / places limitées.

L'Institut Jane Goodall France et le Muséum national d'Histoire naturelle de Paris vous invitent à rencontrer le Dr Jane Goodall le mercredi 18 janvier 2006 à 20h00 dans le Grand Amphithéâtre du Muséum. Au cours de cette soirée, un film sur la vie et l'oeuvre de la célèbre primatologue sera diffusé puis s'ensuivra un débat entre le public et Jane Goodall afin de mieux comprendre les enjeux qu'implique la disparition des grands singes. En fin de soirée, une séance de dédicaces d'ouvrages aura lieu entre Jane Goodall et le public.

Le Muséum, qui participe à la recherche sur les grands singes et aux programmes internationaux de conservation en leur faveur, et dont des scientifiques sont membres actifs de l'Institut Jane Goodall France, s'associe naturellement à la campagne de sensibilisation, notamment en accueillant cette soirée.

Pour mémoire

Parmi les récompenses reçues par le Dr. Goodall : la Médaille d'Honneur de la Tanzanie, La Médaille Hubbard du National Geographic, le prestigieux prix japonais de Kyoto, le Prix du Prince des Asturies pour la Recherche et Technique et Scientifique 2003, la Médaille Benjamin Franklin des Sciences de la Vie, et le Prix Gandhi pour la Non-violence. En avril 2002, le Secrétaire Général des Nations Unies, M. Kofi Annan a nommé le Dr. Goodall Messager de la Paix. En 2003, la Reine Elizabeth II l'a nommée Dame de l'Empire Britannique, l'équivalent du titre de Chevalier.