Menace d'extinction de nos proches parents !

DossierClassé sous :zoologie , espèces , extinction

-

Le temps est compté pour les gorilles, les chimpanzés, les bonobos et les orangs-outangs encore présents sur terre, déclarent l'UNESCO et le Programme des Nations unies pour l'environnement, coordonnateurs du Projet pour la survie des grands singes.

  
DossiersMenace d'extinction de nos proches parents !
 

Le Programme des Nations Unies pour l'Environnement (PNUE) et l'Unesco estiment que les 350 000 grands singes qui restent sur la planète disparaîtront définitivement avant 2030 si rien n'est fait pour les sauver. Bonobos, gorilles, orang-outans, chimpanzés, ils sont aujourd'hui environ 350 000 à peupler les grandes forêts d'Afrique et l'Indonésie.

Maman gorille et son petit. © GerMai CCO

Malheureusement les études indiquent que les grands singes seront privés de 90% de leur habitat avant 2030.

Privés des grands espaces dont ils ont besoin pour vivre, ils seront condamnés à disparaître.

«Si nous devions perdre n'importe laquelle des espèces de grands singes », nous avertit Klaus Töpfer, le Directeur général du PNUE, « nous détruirions une partie du pont qui mène à nos origines, et avec cela une partie de notre humanité même ».



Gorille

Les grands singes partagent plus de 96% de leur ADN avec les humains. Pour lever les menaces de leur extinction imminente, l'UNESCO et le PNUE s'emploient à rallierune diversité de partenaires, y compris des ONG et des sociétés privées, pour canaliser les ressources humaines et financières vers la création de zones où les populations de grands singes puissent se stabiliser puis se développer. Pour sauver les grands singes, il faudra aussi préserver leur habitat.

Orang Outang