Planète

COP21 : les transports non-polluants sont-ils la clé d'un futur écologique ?

VidéoClassé sous :développement durable , interview , François Moisan

-

D'après notre consommation actuelle de pétrole, on estime que ce combustible fossile sera encore disponible pour 40 ans. L'or noir devient de plus en plus rare, cher et difficile à extraire. Dans cette interview, François Moisan, directeur exécutif de la stratégie et de la recherche de l'Ademe (Agence de l'environnement et de la maîtrise de l'énergie), nous propose des solutions alternatives.

Les transports posent un problème majeur au développement durable et à l'environnement. Les populations des pays développés ont longtemps bénéficié de la multiplication des moyens de transport, sans envisager une pénurie de pétrole. Plus de 90 % des engins à moteur utilisent cette ressource et, aujourd'hui, on ne sait pas s'en passer complètement.

L'une des options serait de remplacer les voitures et les camions très polluants par des véhicules hybrides. Les biocarburants pourraient être aussi envisagés, s'ils sont fabriqués de façon durable. Néanmoins, la meilleure alternative est sans doute l'électricité. Certains modes de déplacement, comme les trains, fonctionnent déjà avec cette énergie. Le principal défi est de pouvoir la produire sans générer de dioxyde de carbone.

Dernièrement, les constructeurs automobile commencent à proposer des voitures électriques disposant d'une autonomie satisfaisante. Le problème n'est pas seulement technique, mais aussi logistique, notamment pour recharger rapidement et efficacement ces véhicules.