Cet arbre est immergé dans le lac Vert. C'est une étendue d'eau éphémère, l'eau innonde la prairie autrichienne, de mai à juin. © Marc Henauer, www.nitrogenic.com

Planète

Diaporama : le lac cristallin qui engloutit un parc naturel

ActualitéClassé sous :lac , lac éphémère , lac vert

-

Une plongée sous-marine tout à fait hors du commun. Marc Henauer a réalisé de superbes images sous-marines du lac Vert, un lac cristallin et éphémère d'Autriche. Au mois de mai, à la fonte des glaces, l'étendue d'eau engloutit sentiers de randonnées, bancs de repos ou autres structures facilitant la randonnée le reste de l'année. Voici la preuve du caractère féerique de ce site. 

En Autriche, il existe un lac cristallin au caractère enchanté. Le site change complètement au fil des saisons. Nommée lac Vert, cette étendue d'eau n'existe que quelques semaines par an. Au printemps, une prairie, située au pied des Alpes, se laisse engloutir par l'eau de fonte des neiges. Le lac Vert peut atteindre jusqu'à 12 m de profondeur. Le reste de l'année, l'eau s'évapore et bon nombre de randonneurs se rendent sur le site où, sentiers, bancs et passerelles permettent de marcher paisiblement.

Le lac Vert, entouré de forêts, se trouve au pied du massif du Hochschwable. C'est le point culminant des Alpes orientales, la chaîne alpine parcourant l'Autriche d'ouest en est. Si le Hochschwable culmine à 2.277 m, la chaîne s'étale sur 590 km2 et abrite une centaine de sommets. L'eau ne dépasse jamais les 8 °C, en outre elle est si propre qu'on pourrait voir le fond jusqu'à 40 m. De mai à juin, la fonte des glaces est maximale, le lac est à son plus haut niveau et les prairies sont complètement immergées.

En mai 2013, Marc Henauer s'est rendu en Autriche pour découvrir le site en plongée sous-marine. Il rapporte de superbes preuves du côté féerique de cette région. Muni d'un boîtier reflex CANON EOS 5D Mark II, des objectifs CANON EF 16-35mm f2.8 L et SIGMA EX 15mm fisheye f2.8 et bien sûr de caissons sous-marins, Marc Henauer a passé une semaine, à raison de deux plongées par jour avec sa femme, à réaliser ces clichés. La lumière est tellement particulière dans cette eau à seulement 8 °C qu'il n'a utilisé aucun filtre. Pour en savoir plus sur son travail, rendez-vous sur son site internet personnel www.nitrogenic.com.