Mots-clés |
  • photos

Photo : Champs de ginseng

Lancer le diaporama

Champs de ginseng

Description

Champs de ginseng aux environs de Cheorwon, province de Gangwon, Corée du Sud (38°14’ N – 127° 12’ E).

Peu de plantes médicinales sont aussi réputées que le ginseng, dont le nom latin, panax, signifie « panacée », une allusion au remède universel qui guérirait tous les maux. Les premiers écrits relatant les fabuleuses vertus du ginseng datent du 1er siècle après J.-C., mais les Chinois l’utiliseraient depuis trois mille ans. Il existe deux espèces de ginseng qui constituent la majeure partie de la production et du commerce mondiaux : le ginseng nord-américain (Panax quinquefolius) et le ginseng asiatique (Panax ginseng). Tous deux sont des plantes de sous-bois, craignant la lumière et l’humidité excessives. Le premier est cultivé en forêt, tandis que le second est produit dans des champs, sous de grandes ombrières de tissu ou de paille de riz qui filtrent près de 80 % des rayons du soleil et reproduisent l’éclairage des sous-bois. Les conditions de croissance sont alors optimales et le ginseng peut être récolté après seulement trois ou quatre années de culture (contre huit à dix ans en forêt). Avec la Chine et le Canada, la Corée est l’un des principaux producteurs de ginseng du monde.

© Yann Arthus-Bertrand

www.yannarthusbertrand2.org/index.php

connexes

Vos réactions

Chargement des commentaires