Le sapin Nordmann est le sapin de Noël préféré des Français depuis plusieurs années. © lassedesignen, Fotolia

Maison

Sapin de Noël : lequel choisir ?

Question/RéponseClassé sous :décoration , Noël , sapin

Chaque année en France, il se vend plus de 6 millions de sapins de Noël, naturels pour une écrasante majorité d'entre eux. C'est le sapin Nordmann qui arrive en tête des ventes. Pourtant il existe d'autres variétés qui présentent chacune leurs avantages et leurs inconvénients.

Pour beaucoup d'entre nous, difficile d'envisager les fêtes de fin d’année sans sapin de Noël. Naturel, artificiel ou décalé, chacun a sa préférence. Les arbres naturels restent les plus vendus en France, quelque cinq fois plus que les autres. Les arbres artificiels séduisent certains par leur aspect pratique et par leur diversité. Ils ne demandent pas d'entretien, sont généralement pliables et réutilisables. Et ils peuvent revêtir d'autres coloris que le traditionnel vert des sapins naturels. Malheureusement, contrairement à ce que l'on pourrait penser le sapin de Noël artificiel n’est pas plus écologique que le sapin naturel.

Pourtant, lorsqu'il s'agit de choisir un sapin de Noël naturel, il est parfois difficile de se décider. Bien sûr, tout le monde cherche celui qui sera le plus beau, le plus équilibré, avec des branches bien réparties et fournies. Mais le choix peut aussi se faire selon les variétés.

En Amérique du Nord, malgré le soin que demande sa culture, le sapin de Fraser (vert foncé, parfumé, forme équilibrée, bonne conservation des aiguilles) est l’une des espèces les plus cultivées comme arbre de Noël. © sparkia, Fotolia

De nombreuses variétés de sapins

Le sapin Nordmann est le plus vendu en France. Ses atouts ? Il résiste bien à la chaleur de nos salons, il ne pique pas et ne perd pas ses aiguilles. Sa silhouette est généralement harmonieuse. L'inconvénient est qu'il est particulièrement cher et... qu'il ne sent pas le sapin ! Alors peut-être devrait-on lui préférer le sapin Nobilis qui conserve également bien ses aiguilles, mais dégage une odeur de résine agréable. En revanche, il présente une couleur légèrement bleutée qui peut déranger et sa culture est assez compliquée, d'où là encore, un prix élevé.

Autre possibilité : l'épicéa commun qui, à proprement parler, n'est pas un sapin. Mais il dégage une forte odeur de résine qui participe à l'atmosphère de Noël. Plus facile à faire pousser, il est bien moins cher à l'achat. Malheureusement, ses aiguilles ont la fâcheuse tendance à tomber facilement. L'épicéa bleu du Colorado résiste mieux à la chaleur tout en dégageant une odeur agréable. Dommage que ses aiguilles soient si piquantes.

Depuis quelques années une option alternative a fait son apparition : le sapin de Noël que l'on peut qualifier de décalé. Il peut être acheté en magasin et se résumer à une structure métallique. Il peut également se fabriquer à partir d'objets de la maison ou du jardin : des livres savamment empilés, des caisses en bois amoncelées en pyramide, des branches d'arbre judicieusement assemblées ou encore un sapin à colorier imprimé en grand format.

Cela vous intéressera aussi