L’humidité peut être la cause de dégâts dans une maison. Un capteur d’humidité permet de poser un diagnostic. © Andrey Popov, Fotolia

Maison

Capteur d'humidité

DéfinitionClassé sous :humidité , météorologie , capteur d'humidité

Le capteur d'humidité permet, comme son nom l'indique, de mesurer l'humidité ambiante. Une mesure utile en matière de météorologie, mais aussi dans le secteur de l'habitat. En effet, l'humidité dans une maison peut poser des problèmes. Un air trop humide, ou trop sec, peut être source de désagréments, voire engendrer des risques sanitaires.

Capteurs d’humidité capacitifs et résistifs

Il existe des capteurs d'humidité (ou hygromètres) capacitifs et des sondes d'humidité (ou hygromètres) résistives.

Une sonde capacitive joue sur la sensibilité à l'humidité relative de l'air ambiant de la constante diélectrique de matériaux tels que l'alumine — ou l'oxyde d’aluminium — ou parfois de polymères. Au cœur du système donc, un condensateur dont la capacité varie en fonction de l'humidité. La sensibilité de ce type d'instrument est de l'ordre de 3 % et sa plage de mesure est large.

Un capteur résistif, quant à lui, joue sur la sensibilité à l'humidité de la résistivité de certains matériaux, le chlorure de lithium par exemple. Ce dernier présente, en effet, une résistance élevée lorsqu'il est sec et une résistance faible lorsqu'il est humide. L'ennui, c'est que ce type de sonde ne fonctionne que sur une plage d'humidité réduite. Attention également aux résistances de matériaux qui peuvent parallèlement varier avec la température.