Mots-clés |
  • génétique,
  • réflexion
Introduction sur le clonage humain

Définition du clonage et réflexion éthique sur le clonage humain : pour et contre, diverses opinions sur la scène mondiale, législation en vigueur ...

Page 2 / 5 - Définition du clonage Sommaire
PDF

Différence entre reproduction asexuée et reproduction sexuée:

Reproduction asexuée : Création d'organismes à partir d'un organisme parental unique, sans apport de matériel génétique nouveau. Tous les organismes obtenus par reproduction asexuée d'un organisme particulier ont un ensemble de gènes identiques dans le noyau de leurs cellules : ils forment un clone.

Dans la nature, la reproduction asexuée est observée dans le règne végétal et chez certains animaux invertébrés ; elle donne naissance à des individus génétiquement semblables. Au contraire, la reproduction sexuée produit des individus qui sont génétiquement différents. Cette diversité, qui est à la source de l'évolution et de la sélection naturelle, a une telle importance qu'on la trouve chez presque tous les animaux, vers, insectes et vertébrés. Pourquoi est-on arrivé à effectuer des expériences de reproduction asexuée sur des êtres vivants qui normalement sont issus de reproduction sexuée ?

En fait, depuis plusieurs décennies, pour comprendre les mécanisme du développement précoce et de la différenciation cellulaire, les biologistes ont cherché à réaliser des expériences de reproduction asexuée chez les vertébrés, d'abord les amphibiens puis les mammifères.

Reproduction sexuée : Formation d'organismes à partir de 2 parents, l'un mâle et l'autre femelle, dont les matériels génétiques se trouvent mélangés au hasards, de sorte que les descendants sont génétiquement tous différents, à l'exception des jumeaux vrais. (Donc, lorsque l'on fait des expériences de reproduction asexuée chez des êtres normalement issus de reproduction sexuée, on fait du clonage.)

Mais, attention, il faut bien distinguer 2 types de clonage : il faut distinguer le clonage reproductif, aboutissant à la naissance d'êtres humains et le clonage non reproductif, qui ne conduit pas à la naissance d'un enfant. La notion de clonage non reproductif recouvre elle même deux sortes de techniques déjà usitées ou envisageables :

 la production et la culture de cellules d'origine embryonnaire ou adulte qui ne peuvent donner lieu par elle-même à la constitution d'un embryon, ce qui est très utile pour la recherche diagnostique et thérapeutique ( problème d'éthique car cela touche aux manipulation d'embryon humain, mais c'est un autre débat)

 la production d'embryons dont le développement serait arrêté à un stade précoce pour obtenir des cellules immuno-compatibles à des fins de thérapie cellulaire.

Généralement, lorsque les médias parlaient du clonage, on ne distinguait pas vraiment ces deux types de clonage. Pourtant, les motivations de ces deux types sont différentes.

a) Clonage thérapeutique. En transplantant des cellules d'embryon humain mises en culture, les chercheurs espèrent pouvoir régénérer des fonctions organiques abîmées ou détruites. Par exemple réparer les cellules nerveuses pour lutter contre les maladies de Parkinson ou Alzheimer.

b) Clonage reproductif. Dans le domaine de la reproduction, il y aurait l'augmentation des chances de grossesse lorsqu'un seul embryon a pu être obtenu in vitro ; la perpétuation du lignage biologique en cas de procréation impossible (cas des couples ou l'un des conjoints est stérile).

Actuellement, la réalisation du clonage apparaît difficile. Les scientifiques ne maîtrisent pas encore la technique du clonage et le taux de réussite des expériences est extrêmement faible. De plus, toutes ces recherches sont fort coûteuses. Donc, entre son faible taux d'efficacité et le mystère qui entache son mécanisme, le clonage de l'homme n'est pas pour tout de suite . On va maintenant voir la vision du clonage qu'a la société tant chez les scientifiques, que chez les personnalités ou encore chez la population en général.

Introduction sur le clonage humain - 1 Photo

Sur le même sujet

Vos réactions

Chargement des commentaires