Mots-clés |
  • botanique,
  • forêt

Forêt tropicale

PDF

Les forêts tropicales rassemblent l’ensemble des forêts qui croissent dans les régions tropicales et subtropicales.

Cette forme de végétation est caractéristique des milieux où les températures (23°C environ) et la photopériode (proche de 12 heures) sont relativement stables. Dans ces régions cependant, les précipitations sont plus variables, aussi bien dans l’espace que dans le temps. Ce sont donc elles qui sont le principal facteur de variation des formations végétales.

Les différents types de forêts tropicales

Selon les précipitations et la température, différentes forêts tropicales se développent.

  • Lorsque les précipitations sont rares, ce sont les forêts tropicales épineuses qui se développent. Ces forêts sèches sont constituées essentiellement de plantes hérissées d’épines et de végétaux succulents.
  • Quand il y a alternance d’une saison sèche et d’une saison humide, une forêt tropicale décidue occupe le terrain. Les arbres perdent alors généralement leurs feuilles lors de la saison sèche.
  • Lorsque cette saison sèche est très réduite, comme au niveau de l’Équateur, les arbres sont sempervirents. Ils forment alors la forêt tropicale humide que l’on désigne aussi sous le terme de jungle.
  • Localement, dans les milieux les plus frais propices à la formation des brumes, des forêts tropicales ombrophiles, appelées aussi forêts pluviales, prennent place.
  • En d’autres lieux plus humides et aux altitudes les plus basses, des forêts inondées croissent les pieds dans l’eau : ce sont les mangroves, les ripisylves et les forêts-galeries (ripisylves dont les ramures masquent le cours d’eau).

Ces milieux sont très riches en biodiversité végétale comme animale.

Une forêt tropicale sèche du Honduras. © Lon&Queta CC by-nc-sa 2.0 Une forêt tropicale sèche du Honduras. © Lon&Queta CC by-nc-sa 2.0

Forêt tropicale - 1 Photo


connexes