Tech

Terry Tai-Ming Gou

18 octobre 1950 -

Fondateur et dirigeant

Classé sous :électronique , Foxconn

Biographie

Terry Tai-Ming Gou est né le 18 octobre 1950 dans la ville de Banqiao, aujourd'hui dans le district de Taipei à Taiwan. C'est un homme d'affaires milliardaire fondateur et dirigeant du groupe industriel Foxconn - également connu sous le nom de Hon Hai Precision Industry -  spécialisé dans la fabrication de composants électroniques.

La naissance de Foxconn

En 1974, avec seulement 7500 dollars en poche, Terry Gou fonde la société Hon Hai. Cette dernière compte alors une dizaine de salariés et se spécialise dans la production de pièces en plastique pour téléviseurs. L'affaire prend de l'ampleur en 1980 lorsque sa société reçoit une commande d'Atari. Ce nouveau client, spécialisé dans les consoles de jeux, cherchait à produire des joysticks.

Dans les années 1980, il se rend aux États-Unis, et, à force d'audace, décroche plusieurs contrats. Il ouvre une première usine à Shenzen en 1988 et y développe un véritable campus avec des chaines d'assemblage optimisées mais également des lieux d'habitation et de restauration pour les ouvriers.

Terry Gou sécurise de nouveaux partenariats qui lui permettront de grandir davantage ses activités. Il travaille d'abord avec Compaq, puis avec HP, IBM et Apple pour la conception de composants à destination de plusieurs appareils électroniques.

Au fil des années Terry Gou a fait de Foxconn le plus gros fabricant au monde spécialisé sur le secteur de l'électronique. À l'heure actuelle, l'homme disposera d'une fortune s'élevant à 6,7 milliards de dollars. Selon Forbes, il s'agit de la quatrième plus grosse fortune de Taiwan.

La carrière politique de Terry Tai-Ming Gou

Terry Gou est membre du parti communiste chinois depuis 1970. En avril 2019, après plusieurs années de rumeurs, il annonce officiellement son souhaite de se présenter à la primaire du parti en vue de l'élection présidentielle de 2020.

Il termine cependant en seconde place en recueillant 27,7% des voix. Il se retire du parti en septembre 2020 et refuse de se présenter à la présidentielle en tant que candidat indépendant. Il refuse également de prendre la tête du parti populaire taïwanais.