Dossier sur la fabuleuse capacité de régénération de la salamandre : l'homme peut-il être plutôt comparé à l'hydrehydre ou à la salamandre? Les cellules souchescellules souches somatiques pré-existent-elles ou sont-elles engendrées en réponse à des stimulus régénératifs?

"Tout est perdu, fors l'honneur" écrivait le roi François 1er après la cuisante défaite qu'il avait subie face aux troupes de l'Empereur Charles Quint en 1525 à Pavie. Défait, prisonnier, son armée détruite, le roi de France avait quelques raisons de s'abandonner au pessimisme.

Image du site Futura Sciences
Pourtant, il aurait pu puiser des raisons d'optimisme dans le symbole de la salamandre, animal héraldique marquant l'empreinte du roi dans tant de châteaux de France, notamment à Fontainebleau ou à Blois. En effet, cet amphibienamphibien urodèle, au même titre que le tritontriton, est, chez les vertébrésvertébrés, le champion toutes catégories de la régénération. Il est capable de régénérer totalement des membres, la queue, parfois l'œilœil, et même de larges portions du cœur. De même, malgré le désastre, le Royaume de France devait puiser en lui les ressources nécessaires pour bientôt se redresser.