Expert Planète

Christophe Guinet

Docteur en océanologie

Classé sous :zoologie , océanologie , lion de mer
Merci à Futura-Sciences de faire ce travail de diffusion et de sensibilisation à la recherche, nous avons besoin de vocation et la recherche, notamment en écologie peut être la source d'une immense satisfaction qui ne c'est jamais démentie en ce qui me concerne, plus le temps passe et plus j'aime mon métier.
Christophe Guinet, Docteur en océanologie

Biographie

Christophe GUINET - Chargé de recherche au CNRS, Centre d'Etudes Biologiques de Chizé (UPR 1934) - Docteur en océanologie, Christophe GUINET a étudié l'écologie comportementale des orques lors d'un séjour d'un an en Colombie britannique, puis de trois ans dans l'archipel Crozet.

Chargé en 1992 par Océanopolis (Brest) de développer des études sur les grands dauphins et les phoques gris des côtes bretonnes, il est aujourd'hui chercheur au Centre d'études biologiques de Chizé (C.N.R.S.). Il a effectué 12 missions dans les terres australes et il est responsable d'un programme de recherche pour un suivi du milieu marin à travers des prédateurs comme les éléphants de mer,les otaries à fourrure et les grands cétacés, utilisés comme
bio-échantillonneurs de paramètres océanographiques et bio-indicateurs des
changements environnementaux et d'usage affectant l'océan Austral.

Dans le cadre de l'Année Polaire Internationale, il participe au programme MEOP, Exploration des Océans par les Mammifères Marins - d'un pôle à l'autre (API n°153) dont il est responsable pour la France.

Métier

Une journée type, sur le terrain à Pointe Suzanne, Kerguelen, terres australes et Antarctiques française à partir du camp installé par le service logistique de
l'institut polaire se déroule de la façon suivante.

- le matin levé à 6:00 heure du matin et avec un petit déjeuner copieux

- à partir de 7 heure : nous partons faire le tour de la colonie pour repérer les
animaux sur lesquels nous allons travailler.

- Sur la colonie d'otaries nous repérons les femelles qui allaitent les petits
portant des bagues et dont nous suivons le taux de croissance en les pesant et
en les mesurant une fois par semaine.

- Ensuite nous regardons les éléphants de mer dont la taille le sexe et le stade de mue (renouvellement des poils) permet d'envisager de leur coller une balise sur la tête..

- A partir de 10:00 heure nous commençons à capturer les otaries sur lesquelles nous avons du matériel à récupérer et à en déployer de nouvelles. Nous équipons aussi des éléphant de mer.

- 12:00 heure : pose repas le plus souvent soupe, sardines, charcuterie...

- A partir de 13:00 heure poursuite des équipement et de la récupération des
appareils sur les otaries, pesée, mesure et prise de sang sur des éléphant de
mer (5 à 10 par jours) et je peux vous dire ce n'est pas de tout repos... Puis pesées quotidiennes des petites otaries dont les mères sont équipées également afin de s'assurer que nous n'avons pas rater le retour à terre, mais aussi pour estimer le succès de pêche de leur mère après un voyage en mer qui dure de 5 à 10 jours.

- 17h30 vacation radio avec la base (à plus de quatre heures de marche), pour dire que tout va bien, vérifier que les balises fonctionnent correctement et être
averti du retour d'animaux à terre.

- 18h00 saisie des données de la journée, déchargement des enregistreurs et
préparation de la journée du lendemain, conditionnement des appareils pour la
pose, préparation de la liste des animaux à suivre.

- 20h00 préparation d'un bon repas, discussion au tour de la table, vaisselle

- 22h00 dodo, et le sommeil ne se fait pas attendre...