Expert Planète

Jean Guillemot

Professeur SVT

Classé sous :géologie
De la découverte du feu, il y a environ 300.000 ans, à aujourd'hui, l'Homme n'a cessé d'apprendre et d'acquérir des connaissances. Cet apprentissage perpétuel a forgé et construit l'homme d'aujourd'hui et de demain. Où en serait l'Homme sans avoir transmis et partagé ses connaissances sur le monde qui l'entoure ? Internet est une formidable opportunité et un outil fabuleux de mise en circulation de l'information et de partage. En ce sens Futura-sciences est très certainement l'un des plus bel exemple de réussite, bravo ! Et continuons à partager nos connaissances…
Jean Guillemot, Professeur SVT

Biographie

Année 2000

Formation en Infographie (logiciel Photoshop, Macromédia Director, conception de Cd Rom interactif))

Diplôme Universitaire PREMICE (Préparation des Maîtres à l'Insertion et la Création d'Entreprise).

Diplôme Universitaire de MOLYSMOLOGIE (Etude des polluants marins, terrestres, atmosphériques).

Université d'Aix Marseille II

Faculté des sciences de Luminy.

Année 1999

MAITRISE des sciences de l'Environnement : option écologie marine.

Université d'Aix Marseille II

Faculté des sciences de Luminy.

Année 1998

LICENCE des sciences de l'Environnement (Ecologie marine, terrestre, Méthodes statistiques avancées, Géologie), mention assez bien.

Université d'Aix Marseille II

Faculté des sciences de Luminy.

Année 1995 – Année 1997

DEUG ST (Sciences de la terre).

Université d'Aix Marseille II

Faculté des sciences de Luminy.

Année 1994

Baccalauréat D (biologie), mention assez bien.

Parcours :

J'ai débuté par une formation d'océanographe (maîtrise des sciences de l'environnement : option écologie marine) suivie d'un diplôme en sciences des polluants (2000).

Dans le cadre de ma maîtrise j'ai réalisé un stage d'étude in situ de l'effet des polluants sur l'environnement marin à Marseille (à Endoume).

Après une formation d'infographiste (Photoshop), j'ai pris la direction du Québec, pour réaliser au sein de la réserve de la biosphère du Mont Saint Hilaire (Montréal), un sentier d'interprétation original dans la montagne, en collaboration avec l'université de Mc Gill. J'ai conçu par la suite une carte des sentiers de découverte du site (pédestre, raquettes, et ski de fond). L'année suivante, j'étais responsable et concepteur d'ateliers pédagogiques (atelier géologie, entomologie, plantes, océans, etc.) dans des camps de jour scientifiques avec des enfants de 5 à 12 ans.

Fin 2002, départ pour la Réunion (la mer et la montagne réunies !) et prise de fonction dans l'éducation nationale comme vacataire SVT. 2004-2005, Mise en place des deux sites internet : www.bleu-outremer.net et http://education.bleu-outremer.net, ce dernier permettra de diffuser les reportages pédagogiques pour les classes du primaire et du collège tout au long de notre aventure en Chine.

Ce concept pédagogique me permettra par la suite de développer un site multilingue, accessible à un maximum de classes dans différents pays. Les thèmes principaux seront toujours l'éducation par le voyage et la découverte de la Terre, ainsi que le partage des connaissances. Des voyageurs avertis pourront à leur tour participer à l'élaboration d'articles pédagogiques.

Métier

La Passion du bois :

En parallèle à ces projets, je ne délaisse pas pour autant ma passion pour le travail du bois et la confection de meubles. Garder les mains au contact de la matière est pour moi indispensable. Le travail du bois, la manière de conceptualiser un meuble est grisant. Il représente un cheminement logique cartésien, et malgré des règles d'assemblage bien précises, on reste tout à fait libre dans sa composition. La première étape sollicite la matière grise ; concevoir, dessiner le meuble dans sa tête, assembler les pièces, démonter, ré assembler, positionner la maquette dans l'espace, tourner et retourner, déterminer les contraintes, toutes ces opérations virtuelles exigent une grande concentration. Cette phase est passionnante et indispensable, car elle est déterminante pour la fabrication du meuble. Le travail de modélisation s'achève par le traçage du plan de fabrication. L'étape finale utilise ce que l'évolution a mis des millions d'années à parfaire. Les mains définitivement libérées de la contrainte de la marche sur quatre pattes, s'épanouissent au rythme des coups de ciseaux à bois de plus en plus précis. C'est l'apprentissage des techniques, et finalement l'aboutissement d'un cheminement purement intellectuel. L'instant devient bien réel, et le virtuel cède sa place.

Le travail du bois nous fait prendre conscience que les deux plus beaux outils forgés par l'évolution sont probablement une tête pensante prolongée par nos mains !