Il est difficile de mesurer la puissance de l'odeur de son propre corps. © Pathdoc, Fotolia

Tech

KunKun, le gadget qui vous prévient si vous sentez mauvais

ActualitéClassé sous :smartphone , odeur corporelle , odeur de transpiration

Un ingénieur de chez Konica Minolta a conçu un capteur capable de détecter le diacétyle, l'ammoniac ou encore l'acide isovalérique responsables de nos odeurs corporelles. Cet appareil sera commercialisé cet été, au Japon, un pays où l'hygiène est une valeur cardinale.

Cette mésaventure est déjà arrivée à tout le monde : un proche ou un collègue de travail dont l'odeur corporelle indispose mais à qui on n'ose évidemment pas faire de remarque blessante. Dans certains pays, notamment le Japon, dégager une odeur agréable ou tout du moins pas agressive est même une marque élémentaire de savoir-vivre.

On ne s'étonnera donc pas d'apprendre que c'est au pays du Soleil-Levant qu'a été conçu un petit capteur portable qui avertit son propriétaire lorsque sa chimie corporelle est susceptible de le trahir en société. Baptisé KunKun, ce qui se traduit par « sniff sniff », ce gadget a été conçu par un ingénieur du Business Innovation Center de Konica Minolta sur la base d'une plateforme d'analyse co-développée avec l'Institut de technologie d'Osaka nommée Hana (High Accuracy Nose Assist).

L’odeur corporelle évolue avec l’âge

L'appareil, qui fait à peu près la taille d'un smartphone, est capable de déceler des composants chimiques (diacétyle, l'acide isovalérique, l'ammoniac ou encore le non-2-énal) associés aux odeurs corporelles comme la transpiration ou celles étant liées à certaines tranches d'âges. L'odeur de notre corps évolue en effet avec l'âge et l'activité des glandes sébacées et sudoripares. Il a même été prouvé que, contrairement à une idée répandue, ce ne sont pas les personnes âgées mais les quadragénaires qui développent l'odeur corporelle potentiellement la plus dérangeante.

Muni d'un KunKun, un utilisateur peut donc mener une analyse rapide. Le gadget transmet les informations par liaison sans fil à l'application Hana installée sur un smartphone qui livre alors son verdict. Le KunKun sera commercialisé à partir de cet été au Japon. Son prix n'a pas encore été dévoilé. Mais son concepteur a en tout cas flairé la bonne affaire...